Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 16:50

C’est la dernière ligne droite. Nous avons désormais nos 26 finalistes et un seul parmi eux parviendra à toucher le graal demain soir. Cet après-midi, dès 14h30 a eu lieu la première répétition générale de la grande finale du 57ème Concours Eurovision.

eurovision 2012 logo

On démarre l’émission sur un feu d’artifice tiré autour du Baku Crystal Hall, séquence enregistrée au cours de cette semaine.

La séquence d’ouverture est faite par un groupe de danseurs traditionnels d’Azerbaïdjan, qui dansent sur une musique moderne, puis plus traditionnelle, et enfin Ell & Nikki débarquent pour interpréter une version plus courte de ‘Running Scared’.

Un petit problème technique n’a pas pu permettre de suivre la chanson du Royaume-Uni depuis le centre de presse.

Pour la Hongrie, qui passe juste après, le leader du groupe a décidé de changer de look vestimentaire. Une nouvelle veste noire avec des flashes rouge.

L’albanaise Rona n’a, quant à elle, pas changé de look. Interprétation toujours aussi dramatique de ‘Suus’. Placé en troisième position dans l’ordre de passage, ça ne va sans doute pas faire trop d’étincelles.

Donny Montell suit avec son bandeau sur les yeux. Vocalement excellent comme d’habitude. Pour l’anecdote, la Lituanie passe à la même position que l’an passé à Düsseldorf.

La bosnienne Maya n’a pas un tirage facile. Passant en 5ème position avec une chanson de ce style, cela peut lui porter préjudice. Mais en tout cas, elle émerveille toujours autant.

Les grand-mères russes débarquent après la ballade ethnique de Maya. C’est un peu le choc des cultures ! Comme toujours, nos mamies sont ovationnées et devraient bénéficier du soutien d’une bonne partie du public lors du direct. Une bonne répétition pour une chanson qui, malgré un ordre de passage peu avantageux, demeure une sérieuse candidate à la victoire demain.

On continue à parler de choc des cultures avec une interprétation magistrale et professionnelle du duo islandais, qui succède à la ‘fête pour tous’ russe avec une puissante ballade qui fait du bien aux oreilles.

Chypre arrive ensuite avec une Ivi qui chante avec une voix haut perchée. Ce n’est pas faux, mais son intonation a quelque chose qui peut irriter l’oreille de l’auditeur. Elle apparaît cependant à l’aise sur scène, ce qui est un point positif pour elle.

La France maintenant, avec une Anggun en bas résille et des gymnastes forts peu habillés. Beaucoup de changements de caméras pendant l’exécution. La voix d’Anggun est en peu tendue, mais l’ensemble passe bien. C’est ‘musclé’ dans tous les sens du terme.

Autre prestation inédite, celle de l’italienne Nina, qui porte une courte robe couleur argent. Toujours aussi professionnelle, la chanteuse parvient très bien à jouer avec la caméra. C’est un très bon cru pour l’Italie.

L’estonien Ott sur scène avec une interprétation musclée de sa chanson, en parfait contraste avec les trois précédentes, ce qui peut lui donner un avantage.

Le norvégien Tooji a fait une excellente prestation sur son live hier soir. C’est encore le cas cet après-midi, avec une prestation identique.

Et avant la prestation du pays hôte, on fait un break. On aurait pu penser que ce break interviendrait après Sabina, car alors nous étions à la moitié du show. Toujours est-il que ce break nous montre Nagiz dans la zone de la green-room, en conversation avec Engelbert Humperdinck… enfin avec son double plutôt car nous sommes en répétition.

Quatrième prestation inédite, celle de l’azérie Sabina. Magnifique dans sa robe qui, grâce aux jeux de lumières, change régulièrement de couleur au fil de l’exécution de sa chanson. On note cependant quelques hésitations vocales et une certaine nervosité. Il faudra qu’elle acquiert plus d’assurance ce soir pour le ‘jury final’.

La Roumanie passe après avec une chanson en total contraste avec la précédente. Répétition cependant décevante pour Mandinga qui manquait d’énergie sur scène et qui n’était vocalement pas parfait. Mais cette répétition ne prête pas à conséquence. C’est ce soir et demain soir qu’il faudra tout donner.

Place à la danoise Soluna dans son joli champ de tournesols virtuel. A la surprise générale, ses cheveux d’ordinaire plats sont totalement frisés. Quelques petits problèmes de micro, mais une bonne chanteuse reste une bonne chanteuse.

La grecque Eleftheria ne cesse de progresser à mesure que les jours passent. Oublié le stress des demi-finales. Elle est totalement libérée sur scène et a gagné en confiance.

Après un décor tout en couleur, on passe à un décor sombre avec Loreen. Beau contraste donc. La chanteuse est très en forme vocalement et scéniquement. L’ensemble était parfait. Et la suédoise reçoit une ovation, au même titre que les russes. Et à ce stade, on se demande si on ne va pas effectivement assister à un match Suède / Russie demain soir.

Petite pause pour se remettre de nos émotions et Eldar nous présente (bien qu’on ne la présente plus), Lys Assia, première gagnante du Concours Eurovision. Le présentateur se permet une petite blague en disant qu’elle a remporté l’Eurovision quand il avait… moins 33 ans !

C’est au tour de l’efficace Can. Avec un décor très coloré et une mise en scène fabuleuse. Un candidat pour figurer dans les cinq premiers de cette édition.

Cinquième prestation inédite : Pastora ne va tout de même pas écouter les responsables espagnoles qui lui ont dit de ne pas gagner ! Tout juste porte-t-elle une robe bleue pâle d’un goût vestimentaire un peu douteux mais qui ne devrait cependant pas influer sur les votes samedi. Sinon, l’espagnole est toujours au meilleur de sa forme vocale et reçoit une belle ovation. Un grand moment.

Dernière prestation inédite, celle de l’allemand Roman Lob. Superbe effets de lumière sur scène. La caméra se concentre sur le chanteur et les musiciens, sans trop insister sur la scène. Vocalement, on a connu mieux, mais sans doute Roman se réserve-t-il pour ce soir.

Le maltais Kurt, qui a fait sensation en se qualifiant alors que personne n’avait parié sur lui, apparaît sur scène comme à son habitude : plein de confiance, d’énergie. Une prestation très fraîche pour un showman très efficace. Malte a tiré une très bonne place. Mais bon, comme personne n’a parié sur sa qualification, personne ne parie sur sa victoire.

Aucune fausse note pour la macédonienne Kaliopi. La diva a exécuté une admirable répétition, malgré les traits de son visage un peu tirés, accusant une certaine fatigue. La Macédoine mérite incontestablement le meilleur résultat de son histoire pour cette édition 2012.

La fontaine est à sec pour les Jedward cet après-midi. Elle sera sûrement fonctionnelle ce soir. Comme toujours les irlandais font le show. Vocalement c’était… comme d’habitude. Ça reste un grand show qui bénéficie d’un très bon tirage au sort entre deux prestations plus ‘calmes’.

Le serbe Zeljko est également très avantagé par sa position 24, surtout pour une ballade de ce genre qui aurait peut-être été quelque peu oublié en cours de route s’il avait dû chanter très tôt dans la soirée.

Gaitana et pour le coup une prestation très colorée pour l’avant-dernière chanson de cette grande finale. Vocalement, elle chante plus qu’elle ne crie cette fois, ce qui est une bonne chose. On ne parle pas souvent de l’Ukraine comme prétendante à la victoire. Peut-être à tort.

Dernière (déjà !) chanson de la soirée : le Moldave Pasha avec une prestation très énergique et colorée. Le show qui avait démarré très doucement avec Royaume-Uni, Hongrie et Albanie se termine vraiment en apothéose avec l’Ukraine et la Moldavie.

Voilà de ce que l’on pouvait dire sur cette première répétition générale. Dès ce soir, les jurys des 42 pays voteront pour leurs chansons préférées. Demain après-midi aura lieu l’ultime répétition générale.

Et bien entendu demain soir, le grand show fera ouvrir toutes grandes les mirettes d’une bonne centaine de millions de téléspectateurs à travers le monde

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 17:19

Cet après-midi, juste après la conférence de presse de l’UER et Ictimai, s’est déroulée la première des trois répétitions générales de la deuxième demi-finale. Voici ce qui s’est passé.

eurovision 2012 logo

L’ouverture de cette édition dure très exactement 4 minutes. Encore une fois une belle introduction, similaire à la demi-finale d’hier soir.

Arrive alors la Serbie. Zeljko porte une veste noire sur un t-shirt blanc. Au début de la prestation, la caméra insiste sur le violoniste. Très belle prestation pour Zeljko qui va certainement se qualifier.

Kaliopi est la fierté de la Macédoine. Elle débute avec un décor sombre où les musiciens se font discrets. Ils sont mis en valeur avec la partie plus rock du titre. Très à l’aise sur scène, vocalement impeccable, Kaliopi s’envole vers la finale.

Joan a bien évidemment revêtu sa coiffe d’indienne et porte une robe bleu pour chanter ‘you and me’. Joan sourit à la caméra et chante d’une manière remarquable. On ne comprend toujours pas la mise en scène qui veut que le groupe rejoigne la chanteuse à la fin de la chanson. Les places sont chères pour cette demi-finale. Il va être difficile pour Joan de passer.

Malte maintenant, avec un Kurt en pleine forme, vêtu d’un costume sombre et d’un t-shirt gris. Beaucoup d’énergie dans cette prestation. Kurt flirte avec les caméras. Il mérite la finale, mais comme je l’ai dit, les places sont chères.

Il y a eu deux faux départs pour le Bélarus. Comme on le dit souvent, la première répétition est source d’ennuis techniques. Le troisième départ est le bon. Vocalement, c’était bien. L’effet des musiciens à l’horizontal fonctionne très bien. L’ensemble est plaisant à voir. Litesound est un candidat à une qualification d’extrême justesse.

C’est le moment du break où les présentateurs donnent des fleurs aux personnes impliquées dans le spectacle.

La portugaise Filipa rayonne dans sa longue robe argentée. Vocalement, c’est excellent et Lisbonne en toile de fond rehausse davantage l’interprétation dramatique de la chanteuse et ses choristes. Un style de musique qui ne plaira pas à tout le monde. Mais je parie que la France lui donnera 12 points. Est-ce que ça sera suffisant pour passer ? Je n’y avais jamais pensé… avant aujourd’hui.

Le point fort de Gaitana, c’est le show. Son point faible, c’est sa voix qui souvent énerve car elle crie plus souvent qu’elle ne chante. Fleurs roses dans les cheveux et longue robe un peu spéciale, Gaitana s’époumone sur une chanson au refrain très accrocheur. Ce n’était pas sa meilleure performance, mais l’Ukraine chantera samedi, c’est une évidence.

La bulgare Sofia n’a décidément rien à quoi s’accrocher. On parlait du manque de chorégraphie, mais doit s’ajouter à cela un problème de justesse dans la voix et un costume d’un mauvais goût. Une sérieuse candidate à la dernière place.

La slovène Eva porte la même robe que lors des individuelles. Elle chante comme toujours très juste. Sur scène, un bel effet avec le ventilo. L’ensemble est très plaisant à écouter et à regarder. Une très probable place l’attend samedi soir.

La croate Nina est excellente. Nous retrouvons tous les ingrédients présents lors des individuelles. L’ensemble fonctionne bien. Une candidate à la qualification, mais sûrement pas à la victoire finale.

La scène est plus claire que d’habitude pour Loreen avec notamment des lumières bleues et roses. La suédoise chante mieux que lors des répétitions individuelles. Une qualification assurée pour la Suède. Mais un point d’interrogation pour la victoire finale.

Le géorgien Anri est un vrai showman. Voix puissante, charisme et présence sur scène. La chanson n’est pas très facile à interpréter et pour beaucoup pas facile à écouter, et c’est un peu le bordel sur scène. Mais ce titre pourrait avoir suffisamment d’adeptes pour passer en finale.

Je serais bien incapable de vous dire pourquoi, mais j’aime la chanson autant que l’interprète turc de cette année. Can ajoute à sa chorégraphie une casquette de marin. Vocalement c’est bon, c’est aussi beau à voir. Et à revoir samedi.

L’Estonien Ott n’était pas au meilleur de sa forme pour cette répétition et a manqué quelques notes. Cependant, il demeure un chanteur au charisme impressionnant. Mais pour la finale… les places sont chères (là je radote !).

Un break et nous nous retrouvons dans la zone de la green room.

Puis Max Jason Mai met le feu au BCH avec une chanson très rock. Peut-être un peu trop pour les oreilles d’un téléspectateur de l’Eurovision. Une qualification est fort peu probable.

Le norvégien Tooji est quant à lui en forme. Toujours vêtu de son gilet à capuche, il interprète son titre sans fausse note. La chorégraphie fonctionne bien et Tooji devrait pouvoir aller en finale.

Maya apparaît sur scène avec sa longue robe noire qui lui va à merveille. Vocalement, c’est comme d’habitude : très bien. Belle utilisation du ventilo. Maya est magistrale et probablement qualifiée pour samedi.

Le lituanien Donny, souriant et vocalement bon, est très à l’aise sur scène. On aime le regarder et il a vraiment su s’approprier la scène et nous faire passer trois bonnes minutes. Reste que la qualification n’est pas assurée.

C’est fini pour la présentation des chansons. On assiste ensuite aux récaps, puis on nous dit qu’il faut surtout acheter le CD et de DVD.

Puis après la fin des votes, place aux anciens gagnants de l’Eurovision pour l’entracte, avant ouverture des enveloppes qui donnent les ‘faux’ gagnants.

Ce soir, à 21h se déroulera le jury final de cette 2ème demi-finale, puis une dernière répétition générale demain après-midi avant le grand live de demain soir, qui nous conduira à avoir tous les finalistes du 57ème Concours Eurovision de la Chanson 2012.

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 17:28
C’est à 15h00 CET (18h00 à Bakou) que s’est déroulée la première répétition générale de la 1ère demi-finale. Pour tous ceux qui ne souhaitent pas en savoir davantage avant le direct de demain soir, ne lisez pas cet article.
eurovision 2012 logo
Une première répétition générale est souvent (pour ne pas dire tout le temps) source de problèmes techniques. L’édition 2012 ne faillit pas à la tradition. Premier couac prévisible : le retard. C’est 20 minutes plus tard que prévu que le show débute. Les images qui suivent le Te Deum nous font brièvement faire le tour de la capitale azérie qui nous accueille avant d’entrer dans le Baku Crystall Hall où Eldar, la moitié du duo vainqueur de 2011 et co-présentateur de cette édition, nous reçoit avec ses deux acolytes. Quelques mots en azéri, anglais, français et même allemand. Puis on nous explique, en français et en anglais, qu’on ne pourra voter qu’une fois toutes les chansons exécutées.
 
Puis le show débute. Les cartes postales nous montrent l’Azerbaïdjan sous fond de musique traditionnelle. Celle du Monténégro affiche des joueurs de polo et le BCH.
 
Costume sombre et veste ouverte pour Rambo Amadeus et une des chansons les plus bizarres de l’histoire de l’Eurovision pour ouvrir la 57ème édition.
 
Une fois la prestation de notre chanteur terminée, nous apercevons les prochains candidats (les Islandais) prêts à investir la scène. Puis la seconde carte postale (enfin, la même que la première !). Greta et Jonsi délivre une prestation à la limite de la perfection. Un vrai régal pour les yeux et les oreilles après le désordre du Monténégro. Nous avons déjà notre premier pays qualifié.
 
Pas de commentaires sur les cartes postales car c’est toujours là même qui passe à l’écran.
 
Pour la Grèce, Eleftheria porte une robe étincelante noir, orange et blanc. Vocalement, on note une sensible amélioration par rapport aux individuelles. Ils ont simplifié la chorégraphie (les danseurs ne devaient pas s’en sortir), ce qui rend le tout plus léger. Normalement, la Grèce devrait passer.
 
La Lettone Anmary a opté pour une autre robe que celle de sa dernière répétition. Plus saillante, elle est également en bleu. Vocalement c’était bien, mais la mise en scène n’est pas très accrocheuse et la Lettonie risque une nouvelle fois de passer à côté de la finale.
 
Rona défend l’Albanie avec brio. Une performance sans faute. Elle est vêtue d’une robe avec un décolleté plongeant et évolue dans une atmosphère très sombre. Une qualification n’est pas à exclure.
 
C’est l’heure du premier break où l’on nous montre des images de la cérémonie d’ouverture de samedi dernier. Des images que certains ne pourront pas voir si le diffuseur décide de passer de la publicité à la place.
 
Puis vient le tour de la Roumanie. La belle surprise de cette demi-finale. La chanteuse de Mandinga se présente avec une robe légère de couleur orange et blanc alors que les autres membres du groupe sont en costumes blanc. L’échec n’est pas envisageable pour la Roumanie qui est une sérieuse candidate à la victoire d’étape.
 
Avec Sinplus, la Suisse nous offre une prestation irréprochable. Le leader du groupe est définitivement sorti de sa léthargie et nous offre une interprétation dynamique, demandant au public de taper dans les mains. Du grand show qui mérite d’être vu à la finale.
 
Comme à son habitude, Iris nous fait cadeau d’une jolie prestation, vocalement elle est très à l’aise. Elle est habillée d’une robe blanche courte d’un bel effet. Un passage en finale sera très difficile à obtenir pour la Belgique.
 
La finlandaise Pernilla a gardé sa robe bleu-vert coupé sur le devant et dont l’arrière forme une queue de pie qui vole au vent d’un ventilo. Et ça, ce n’est pas une bonne nouvelle. Car cette robe est vraiment le mauvais goût vestimentaire par excellence. Cependant, c’est vocalement impeccable et la berceuse de Pernilla nous emmène dans son monde. Une place en finale sera également difficile à obtenir, mais cependant pas impossible.
 
Israël et le groupe Izabo prend possession de la scène. Le chanteur porte un costume bleu. Le groupe semble prendre du plaisir et vocalement, c’est bon. Un candidat à la finale.
 
Qui aurait pu prédire ceci ? Valentina sait très bien chanter ! Et elle le montre sur scène. Ravie d’être là, elle délivre une belle prestation avec ses danseurs choristes. C’est lumineux et plein d’entrain, mais ce n’est pas suffisant pour se qualifier en finale.
 
Ivi était en meilleure forme vocale lors des répétitions individuelles. Cependant, on peut compter sur une bonne mise en scène. L’ensemble est sympa à l’œil et à l’oreille. Ça devrait passer pour Chypre.
 
Rien à redire sur Soluna. C’est de nouveau et comme toujours une remarquable prestation, tout en justesse et en simplicité. Une vraie pro pour le Danemark qui devrait de nouveau se retrouver en finale.
 
Les Buranovskiye Babushki (retenez bien leur nom) n’ont pas fait la prestation du siècle lors de cette première demi-finale. Celles qui apparaissent comme des favorites à la victoire finale se sont plantées au début de la chanson, n’étant pas synchro avec la musique. La caméra insiste beaucoup (peut-être même un peu trop) sur la plus petite des grand-mères, Natalya (principale attraction de cette prestation). La Russie ira en finale, aucun doute possible, mais il faut vraiment que nos mamies se concentrent un peu plus.
 
Il nous faut bien un break maintenant pour nous remettre de nos émotions. On se rend à la Green Room (située en face de la scène) pour interroger la représentante de Saint-Marin, Valentina.
 
Bonne performance des hongrois Compact Disco (autre bonne surprise de cette demi-finale). Prestation très propre et charisme du chanteur, associés à un titre commercialement valable, et la Hongrie pourrait (et devrait) se retrouver à chanter de nouveau samedi prochain.
 
Les autrichiens Trackshittaz ont amélioré leur chorégraphie depuis les répétitions individuelles. L’effet des vêtements fluo sur une scène sombre semble poser quelques problèmes de prise de vue. Passera ou pas ? C’est la grande interrogation. A ce stade, soit ça passe, soit ça casse.
 
Joie de vivre, loufoquerie et éclairage psychédélique. La Moldavie mise sur le fun cette année. Pasha est vêtu d’un pantalon brun et d’un t-shirt jaune, tandis que ses danseuses ont des robes très colorées. Le tout est suffisamment fun pour passer en finale.
 
Les Jedward ont troqué leur costume bleu scintillant pour un autre couleur argent et or. Ils ont aussi laissé de côté leur mèche à la Desireless (mais qu’ils devraient arborer pour la répétition de ce soir et pour le direct de demain à mon avis). Vocalement, c’est toujours la bérézina, d’autant plus que les choristes ont une voix trop haut perchée au refrain. Reste le show, parfait, qui permettra sans doute à l’Irlande de participer à la grand’ Messe de samedi. Comme je le pensais, les frères se sont précipités dans la fontaine à la fin de la chanson pour en sortir trempés.
 
Retour de nos hôtes qui nous font découvrir les numéros pour le vote et nous préviens qu’on ne peut pas voter plus de 20 fois. Ensuite, je vous le donne en mille : récapitulation des chansons, bien sûr.
 
Plutôt que de vous dire de quoi sera fait l’entracte de cette première demi-finale, je vous laisse découvrir tout cela en images :
 
Présentation ensuite des six finalistes déjà connus.
 
Puis ouverture des enveloppes. Au total, le show aura duré 2 h.
 
Dès ce soir 21h00 (minuit à Bakou) aura lieu la deuxième répétition générale, celle des jurys qui pourront alors voter.
 
Demain mardi, dès 15 h, ce sera l’ultime répétition générale et bien entendu le grand direct que tout le monde attend dès 21 h.
 
 
Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 16:18

Une page des répétitions de cette 57ème édition se tourne avec la 84ème et dernière répétition inviduelle : celle de l'Allemagne. Avant de la commenter, j'en profite pour vous remercier pour tous les commentaires passionnants que vous avez laissés sur le blog durant cette folle semaine, et auxquels je n'ai pas toujours pu répondre faute de temps. 

Demain verra le début des répétitions générales. A partir de 14h30 CET, il y aura la conférence presse commune de l'UER et du diffuseur hôte Ictimai TV. C'est traditionnellement au cours de cette conférence que l'on donne les dates prévisionnelles du Concours Eurovision de l'année prochaine. La première répétition générale de la première demi-finale est prévue pour 17h00 CET et l'autre à 21h00 (minuit à Bakou).

allemagne

Retour sur l'Allemagne et un Roman Lob pareil à lui-même. Une brillante interprétation pour une puissante ballade. Cette répétition était aussi l'occasion pour Roman de tester deux chemises : une bleue et une à carreaux. Il porte toujours un bonnet, qu'il devrait donc garder samedi soir prochain. 

Encore une excellente répétition et peut-être pour l'Allemagne une place dans le Top 10 pour la troisième année consécutive. En tout cas, on l'espère. 

vidéo escxtra :

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 15:48

espagne

Il y a des prestations qui nous rendent fiers d'être fans de l'Eurovision. Celle de l'Espagne en fait partie. Pastora nous bouleverse, nous submerge d'émotions, nous laisse une boule dans la gorge...

Sa prestation est à la fois pleine d'émotions, mais aussi d'intelligence. Intelligence parce qu'au démarrage, la chanteuse feint une certaine fragilité. Les téléspectateurs qui vont la voir pour la première fois samedi soir vont être complètement bluffés en voyant cette fragilité se transformer petit à petit par une force, une puissance vocale incroyable. C'est tout simplement magique. Une chanson d'exception pour une chanteuse d'exception.

A noter un bel effet supplémentaire : les choristes se montrent vers la fin, au moment où Pastora passe sa note haute (qu'elle a d'ailleurs toujours réussi à passer avec brio).

Oui, l'Espagne est définitivement une candidate à la victoire finale, comme je l'ai dit pour les deux précédentes prestations. Mais il faut dire aussi que le big 6 de cette année est particulièrement remarquable.

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 15:19

azerbaijan

Aucun changement par rapport à hier. Il n'y avait d'ailleurs rien à changer. Sabina est très gracieuse dans sa robe qui change de couleur pour finalement 's'enflammer'. La classe ! 

Elle est accompagnée par des choristes discrets ainsi qu'un homme assis en tailleur sur une espèce de table et qui semble sortir des sons proches de la lamentation. Pas certain que la prestation avait besoin de cet effet. 

Mais l'ensemble approche la perfection et l'Azerbaïdjan est plus que jamais un sérieux candidat à sa succession. 

vidéo escxtra : 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 14:49

italie

Il y a du changement pour l'Italie. Rien de changer en ce qui concerne la chanteuse, son charisme et sa voix. C'est toujours la perfection. En revanche, Nina (vêtue d'une robe bleu scintillant très courte), ne chante plus à côté des choristes, mais plus loin. 

Nina est vraiment très à l'aise sur la scène, qu'elle s'approprie d'une façon remarquable. Tout fonctionne à la perfection dans cette contribution italienne. Une candidate à la victoire finale. 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 14:06

france

Comme le Royaume-Uni, la France était un peu dans l'expectative après la première répétition. On attendait donc une amélioration et fort heureusement, elle est arrivée. Anggun chante à la perfection et la chorégraphie est moins brouillonne qu'hier. 

Chanteuse et danseurs ont donc pris leurs marques. Les 'gymnastes' sont maintenant en topless et pantalons blancs (à quand le short ?) et ils effectuent leurs figures avec plus de dynamismes et de confiance. Le décor montre des compétiteurs sportifs muscles saillants en pleine activité. 

A noter que la caméra prend le backflip du danseur sur Anggun au ralenti, ce qui devrait faire un bel effet sur nos écrans de télévision. 

Reste maintenant à savoir si le thème de la gymnastique va attirer l'oeil du téléspectateur. Réponse samedi prochain.

vidéo escxtra :

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:47

ukLes anglais avaient de quoi se faire du souci après la perfomance en demi-teinte d'Engelbert Humperdinck sur la scène du BCH hier. Aujourd'hui, c'est beaucoup mieux. C'est même totalement différent d'hier. Le chanteur avait besoin de prendre ses marques et pour sa deuxième salve de répétition, était vocalement très bon. 

Un décor très sombre accompagne la chanson. Le couple de danseur est en parfait adéquation avec le style de la mélodie. Reste que le passage en première position - surtout avec ce style de chanson - risque fort de compromettre une victoire anglaise.

video escxtra :

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 12:46

lituanie

On aime ou non la chanson, il faut reconnaître à Donny un grand talent de chanteur et un charisme qui se dégage de lui. Comme il se doit, il interprète la première partie de sa chanson avec un bandeau brillant sur la tête. D'ailleurs, pour quelqu'un qui n'est pas censé voir, il suit très bien la caméra qui tourne autour de lui. 

Et ensuite arrive la partie plus 'disco' avec notamment un décor fait de silhouettes féminines sur l'écran. Cette partie plus rapide ne surprend pas le téléspectateurs car dès le début de la chanson, on sait qu'il va 'se passer quelque chose'. Le problème, c'est que cette partie plus rythmée arrive vraiment assez tard (à la moitié de la chanson) et peut donc faire 'décrocher' l'attention de l'auditeur avant.

Ca reste tout de même une très bonne prestation et une possible qualification pour la finale. A noter un bel effet symbolique à la fin de la chanson : un rideau virtuel qui vient 'fermer' l'écran géant, peut-être aussi une façon de dire que les demi-finales s'achèvent avec ce titre. 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Répétitions
commenter cet article

Rejoignez-nous

Facebook.jpg

Archives

Les News :