Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 14:16

Cette année, l’Allemagne compte une nouvelle fois sur la jeunesse pour briller au Concours Eurovision de la Chanson. Après Lena, l’héroïne de tout un peuple, Roman Lob parviendra-t-il à convaincre téléspectateurs et jurys avec sa chanson ‘Standing Still’ ? Tous les espoirs sont permis. Malgré un emploi du temps très chargé, Roman avait répondu il y a quelques semaines aux questions des fans sur sa préparation à la finale du Concours.

roman-lob-copie-1 

Quel sentiment as-tu en sachant que tu vas représenter ton pays au Concours Eurovision à Bakou ?

C’est un sentiment formidable et je suis vraiment très excité à cette perspective.

Que représente pour toi ce Concours ?

Il représente beaucoup à mes yeux. Tout cela est vraiment passionnant et j’ai juste hâte de faire de la musique dans un autre pays avec des artistes venus du monde entier.

Tu as remporté le show télé ‘Unser Star für Baku’. Que peux-tu nous dire sur cette expérience ?

J’ai fait plein de nouvelles expériences enrichissantes. Le panel de juges nous a donné des conseils très utiles et j’ai également appris beaucoup de choses nouvelles grâce aux autres candidats.

Quelle a été ta première pensée juste après ta victoire à ‘Unser Star für Baku’ ?

Je ne pouvais pas le croire. A cet instant, mon esprit était complètement vide.

Peux-tu nous en dire plus sur ta chanson : de quoi parle-t-elle ? Etait-elle ta favorite ? Qui l’a composée ?

‘Standing Still’ a été ma chanson favorite dès la première seconde ! Elle a été écrite par Jamie Cullum. La chanson parle d’un couple qui, malheureusement, se sépare. Le garçon doit vivre avec le fait que la femme qu’il aime l’a quitté.

Qu’est-ce que tu attends avec le plus d'impatience de ta participation à l’Eurovision ?

Je suis vraiment impatient de connaître d’autres cultures et de rencontrer de nouvelles personnes.

roman lob

A quoi ressemblera ta prestation sur la scène de Bakou ?

C’est un peu tôt pour le dire. Probablement une prestation assez simple.

Est-ce que tu as eu la chance d’écouter d’autres concurrents ? Et si oui, est-ce que tu as des favoris ?

Oui, j’ai vu quelques-unes des prestations. Mais je n’ai pas de favoris pour le moment. Chacun est bon dans son style et il est vraiment difficile de se prononcer sur un favori à ce stade de la compétition.

Quelle est ta chanson préférée de l’histoire de l’Eurovision et quelle est ta chanson favorite de ton pays ?

Lena avec ‘Satellite’ a été incroyable. Et je pense que Lordi était plutôt cool aussi !

Qu’est-ce que tu vas faire pendant ton séjour en Azerbaïdjan ? As-tu prévu quelque chose en dehors de l’Eurovision ?

J’aimerais apprendre à connaître le pays et ses habitants, et bien sûr je veux aller à la plage.

Est-ce que tu as une idole dans le monde de la musique ?

Oui, j’aime beaucoup le groupe ‘Paramore’ et Xavier Naidoo.

Qu’est-ce que tu attends de ta participation au Concours Eurovision ? Est-ce que tu penses que ça aura un gros impact sur ta carrière ?

Je prends les choses comme elles viennent. Ça va certainement être une expérience formidable !

 

Remerciements à Roxana Reichle d’Universal Music

et à Julian Benedetti de Song Contest Radio

SCR - 2012

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 14:00

Le groupe Litesound a bien l’intention d’enflammer la scène de Bakou en mai prochain. Grâce à ce groupe, le Bélarus a une réelle chance cette année de faire un très bon score au Concours Eurovision. Jacopo Massa, le chanteur (italien) du groupe, se livre pour la première fois sur un blog francophone. Il nous parle avec franchise et parfois, avec une pointe d’humour. Il nous délivre également une information importante sur la version de ‘We are the heroes’ qui sera chantée en à Bakou.

litesound 

Il paraît que tu chantes depuis l’âge de 6 ans. Qu’est-ce qui t’as donné envie de devenir chanteur ? Est-ce que tu as beaucoup travaillé pour le devenir?

Oui exactement. J'ai commencé à cet âge. C'était la 1ère fois que je chantais à la télévision devant des millions de téléspectateurs, j'avais 12 ans. En plus du rêve et du désir que j'avais de chanter, beaucoup de signes du destin et de coïncidences m'ont conduit à Minsk et remporté mon billet pour Bakou. Jusqu'ici mon parcours a été merveilleux, plein de surprises et rempli d’expériences inoubliables. Mais j'y ai toujours cru très fort et ai beaucoup travaillé avec passion durant toutes ces années pour faire que mon rêve devienne réalité.

Comment s’est faite la rencontre avec le groupe Litesound et pourquoi as-tu décidé de les rejoindre ?

J’ai rencontré les Litesound au courant de l'été 2006 ici en Italie dans un concours international et de suite est née une forte amitié et une estime réciproque qui s'est transformée en collaboration et j'en les remercie.

Cette collaboration peut paraître comme ça un projet un peu fou à cause des 2000 kilomètres qui nous séparent mais elle nous a apporté tellement de belles choses et malgré cela, nous sommes restés sur la même longueur d'onde, c'est assez stimulant et très fort comme expérience.

Peux-tu nous dire un mot sur les deux autres membres du groupe Litesound ?

Dmitry et Vladimir Karyakin, les deux frères du groupes sont gigantesques et phénoménaux, ils savent jouer quasiment de tous les instruments, écrivent les chansons dans un Anglais parfait, puis réalisent les albums, font les arrangements et enfin produisent eux même les vidéos et par-dessus tout, ce sont des personnes exemplaires. Vous devriez les rencontrer. :)

Jacopo-Massari-01.jpgAvant, tu chantais en solo. Est-ce que tu comptes, dans un proche avenir, sortir un album solo ou bien poursuivre ta collaboration avec le groupe ?

Tout à fait. Moi en tant que "JM" j'ai publié en 2009 l'album ★ ΞNERGIΛ ΞMOTIVΛ ♥ et au même moment, j’ai enregistré "Going to Hollywood" avec les "Litesound". Nous avions encore 2 projets séparés même si la chanson "solo per te" était présente sur nos 2 albums, ce fût notre 1ère collaboration fructueuse tant au niveau single que vidéo clip (TOP10 des meilleures vidéos de Russie, Bélarus, CIS et pays Baltes en 2010).

Nous avons déjà commencé à travailler sur notre album, mais on a tellement d'engagement jusqu'à fin mai que l'on se consacre principalement au groupe et au Concours Eurovision 2012.

Pourrais-tu nous parler de votre expérience à l’émission ‘New Wave Star’ qui est un concours que l’on ne connaît pas chez nous ?

‘New wave stars’ est un concours de talent qui est en quelque sorte un mixte de "Nouvelle star" et de l'Eurovision mais il a toujours lieu en Lettonie et est organisée par la Télévision Russe.

Chaque pays participant doit interpréter une chanson populaire de son pays, une chanson internationale et une chanson inédite. Le jury quant à lui est composé de Stars Russes de la chanson. C'est un concours d'un niveau assez élevé et il est basé essentiellement sur le niveau vocal des candidats.

On a souvent l’impression que les italiens ne s’intéressent pas à l’Eurovision. En tant qu’italien, pourrais-tu nous dire comment le Concours est réellement perçu dans ton pays ?

C'est vrai, la majeure partie des Italiens ne se rappellent plus ce qu'est l’Eurovision et l'autre partie ne sait pas du tout ce que c'est ! Ceci est dû au fait que l'Italie n'y a plus participé durant 14 ans, ce qui me fait sentir un peu privilégié.

Mais par contre ils connaissent tous le Festival de San Remo. Et toi tu le connais ? =D

jm2.jpgEst-ce que tu gardes un souvenir précis du Concours Eurovision ?

J'ai commencé à suivre l'Eurovision via satellite seulement dès ma rencontre avec les Litesound, merci à eux donc. Et c'est à cet instant que j'ai rêvé par n'importe quel moyen d'y participer.

Le 1er souvenir qui me vient à l'esprit est la performance de Dima Bilan en 2006 à Athènes avec "Never let you go" il me semble. J'ai eu l'occasion de le rencontrer deux fois et suis désolé pour lui qu'il ait été éliminé cette année. Ces grand-mères sont vraiment terribles. XD

J’aimerais que tu nous parles un peu du Bélarus. Le pays est mal vu en raison de ses problèmes politiques. Quel est ton ressenti vis-à-vis de ce pays ?

Je suis beaucoup lié avec le Bélarus et je m'y trouve super bien là-bas. Minsk est une ville merveilleuse avec une atmosphère magique et je peux te dire en toute sincérité que les personnes là-bas sont des gens de cœur et je ne pourrais pas représenter le Bélarus s'il en était autrement.

L’Eurovision est-il populaire au Bélarus ?

TRES populaire même ! C'est un enjeu national. Les gens nous aiment ici et nous feront de notre mieux afin de les représenter et de ramener l'Eurovision 2013 à Minsk.

Est-ce que le groupe compte faire de la promo dans différents pays avant d’aller à Bakou ?

Oui tout à fait, nous avons reçu plusieurs propositions. Par exemple dès avril nous devons nous rendre en Belgique. Et ça nous plairait bien de venir en France, ça serait chouette, nous attendons votre invitation.

jm3.jpg

Est-ce que vous comptez apporter des changements (par exemple dans les arrangements musicaux) à la chanson ‘We arethe heroes’ par rapport à la version chantée lors de la sélection Bélarus ?

Oui vous l'avez remarqué, nous avons présentés dimanche dernier une nouvelle version remixée par Dimitris Konstopoulos qui est entre autre le compositeur de "This is our night" de Sakis Rouvas mais a aussi collaboré avec Anna Vissi et Mixhalis Hatzigiannis et tant d'autres.

Mais nos fans sont divisés, beaucoup préfèrent encore la 1ère version plus rock tandis que d'autres pensent que la nouvelle version est plus adaptée à l'Eurovision. Nous verrons ce que nous allons faire.

Pas trop nerveux à l’approche de l’événement ?

Nous sommes excités ! Pour moi c'est de l'adrénaline à l'état pure et une sensation indescriptible.

Merci beaucoup Jacomo et bonne chance avec Litesound !

MERCI BEAUCOUP *, CIAO! JM ★♥

Et puis rappelez-vous que nous ne pouvons avoir peur car "Nous sommes des héros" * :) 

* En français dans le texte.

A écouter pour agrémenter la lecture de cet article : les chansons de l'album de Jacopo

 

http://www.facebook.com/jacopo.massa

http://www.jacopomassa.it/ 

Encore un petit bonus : la chanson "solo per te":

 

Interview traduite de l’italien par Julian Benedetti et réalisée en collaboration avec

Song Contest Radio.

SCR - 2012

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:00

Pour le Concours Eurovision 2012, TRT a décidé de faire confiance à Can Bonomo. A Bakou, il représentera la Turquie avec la chanson ‘Love me back’. Can a eu la gentillesse de répondre aux questions de l’Eurovision au quotidien et se confie pour la première fois à un blog francophone. Rencontre avec un artiste éminemment sympathique.

CanBonomo__.jpg 

eurovision-quotidien : Bonjour Can, et merci de prendre le temps de répondre à nos questions. En tout premier, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours musical ?

Can Bonomo : Avec plaisir. J’ai commencé à apprendre la guitare classique à l’âge de 8 ans. J'ai vécu à Izmir pendant 17 ans et puis j'ai déménagé à Istanbul pour étudier le cinéma et les Beaux-Arts. Pendant que je présentais des shows et que je tournais des court-métrages, je continuais l’apprentissage de la musique avec le cinéma. J'ai composé beaucoup de chansons et j'ai décidé de faire un album. J’ai enregistré ma première chanson dans ‘The Fatlab’, le studio d’Ali Riza Şahenk avec mon producteur Can Saban.

Lorsqu’on décide de devenir chanteur, on est souvent inspiré par d’autres chanteurs. Quels sont-ils ?

J’ai décidé de devenir chanteur à l’âge de 20 ans. The Beatles, The Kinks et The Shins sont mes groupes préférés. Je trouve l’inspiration dans beaucoup de différents domaines artistiques. Je suis tout particulièrement intéressé par la poésie et la peinture. Bukowski, Poe, Shakespeare, Brooks sont pour moi de grands modèles. De ma culture, j'admire le travail de Nazım Hikmet, Turgut Uyar, Cemal Süreya et Küçük İskender.

Avant d’être sélectionné pour l’Eurovision, avais-tu demandé à participer ou est-ce TRT qui a fait appel à toi ?

Ce sont les producteurs de musique de TRT qui décident des participants.

CanBonomoKlip_01.jpg

Concernant la chanson «Love me back» est-ce que tu as participé à la décision du jury qui l’a sélectionnée ? Es-tu satisfait de ce choix ou bien aurais-tu préféré une autre chanson ?

TRT donne une liberté illimitée à l’artiste sur toutes les décisions concernant le processus de sélection à l’Eurovision. Nous avons fait trois chansons pour eux et ils nous ont demandé quelle est notre préférée. J'ai décidé d'aller avec "Love Me Back" et nous avons continué à travailler là-dessus.

Que représente pour toi une participation à l’Eurovision ?

Une fierté et un honneur pour moi.

Toi qui a l’habitude de chanter en turc, tu vas interpréter ta chanson en anglais. Penses-tu qu’il est devenu nécessaire de chanter en anglais pour gagner l'Eurovision ?

Je sentais qu’il fallait écrire une chanson en anglais. Non pas que cela soit nécessaire. Il se trouve que je n’écris pas beaucoup de chansons en anglais. Cela m’a semblé une bonne occasion de me tester dans ce domaine. Et je suis vraiment content du résultat.

Est-ce que tu as déjà songé à ta performance sur la scène de Bakou ? Y aura-t-il des danseurs ? Des musiciens ? Des soucoupes volantes ?

Wow ! C’est très spécifique… Pourquoi des OVNIS !? (rires). Nous travaillons toujours sur la chorégraphie. Nous allons essayer de trouver une bonne adéquation entre la narration et la texture de la chanson.

can-b.jpg

Et après l’Eurovision, quels sont tes projets ? Un album ?

Juste après l'Eurovision, nous allons retourner en studio pour enregistrer notre deuxième album. C'est très excitant.

Enfin, pour terminer, aurais-tu un petit message à laisser aux lecteurs francophones de notre blog ?

Tout d’abord, je veux qu’ils sachent que je suis très jaloux qu’ils puissent parler français. Je meurs d’envie d’être un francophone. J’ai commencé à prendre des leçons à deux reprises, mais j’ai dû arrêter à cause de mon emploi du temps chargé. Une fois mon deuxième album terminé, je vais redémarrer de nouveau les cours de français.

Et avec tout mon cœur, je voudrais leur dire : ‘Je suis dans la piscine’ (ndlr : en français dans le texte). C’est la seule chose que je sais dire pour l’instant.

Encore merci d’avoir répondu à nos questions et bonne chance pour l’Eurovision 2012 !

Merci beaucoup ! (ndlr : en français dans le texte).

 

 Interview réalisée avec la collaboration de Julian Benedetti de Song Contest Radio

SCR - 2012

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 17:27

C’est avec un titre rock que le duo Sinplus va représenter la Suisse au prochain Concours Eurovision. Ivan et Gabriel, les deux frères tessinois qui portent tous les espoirs des helvètes, ont accepté de répondre aux questions de l’Eurovision au quotidien. Ils nous confient leurs espoirs et parlent avec franchise du Concours Eurovision.sinplus3

eurovision-quotidien : Tout d’abord, merci à vous deux de prendre le temps de répondre à nos questions. Vous avez été les tous premiers sélectionnés pour l’Eurovision 2012 en décembre dernier. L’attente jusqu’en mai n’est pas trop longue ?

Sinplus : Salut à tous les lecteurs ! C’est un plaisir de parler avec vous. Ces derniers mois, nous étions tellement occupés que nous n’avons même pas pu nous rendre compte que le concours de Bakou est si proche. Nous avons encore beaucoup de travail à faire et il est important de faire bon usage de chaque jour qui passe. Par exemple, nous sommes actuellement en studio pour l’enregistrement d’une paire de chansons (pour notre premier album ‘Disinformation’ qui va être réédité en mai prochain), et nous venons de terminer le clip vidéo officiel de ‘Unbreakable’… Nous travaillons sur beaucoup de nouvelles choses. C’est incroyable la chance que nous avons, il y a 5 mois nous étions encore dans notre salle de répétition à travailler par nous-mêmes. Nous avons conscience de notre chance et nous allons travailler dur comme toujours pour ‘enflammer’ Bakou !

Pour revenir à la compétition nationale, vous attendiez-vous à gagner ?

Sûrement pas ! Etre choisi pour représenter la Suisse a été une grosse surprise. Nous savions que ‘Unbreakable’ avait un gros potentiel… mais le Concours Eurovision a des standards différents. Quoiqu’il en soit, nous étions venus pour gagner et c’est ce qui est arrivé ! C’est super !!!

Y avait-il une chanson ou un concurrent que vous avez apprécié en particulier ?

Le niveau était très élevé, pas dans notre style de musique, mais très bon. Nous avons vraiment apprécié la performance de Chiara. Elle a une superbe voix !

Juste après votre victoire, vers qui (ou quoi) a été votre première pensée ?

Des millions de pensées… mais en tout premier nous étions tellement heureux pour notre famille et nos amis, ils sont formidables ! Il est difficile de décrire ce genre de sentiments…

sinplus2

Vous avez eu l’occasion de rencontrer la représentante française Anggun à plusieurs reprises en tant qu’invités dans des sélections nationales. Pouvez-vous nous dire un petit mot sur elle et sa chanson ?

Dès notre première rencontre, le courant est passé entre nous. Elle a été si gentille avec nous. C’est une grande artiste, une grande voix et une personne sympathique. Nous sommes sûrs qu’elle va faire vibrer la scène de Bakou !

Comment vous est venue l’idée de vouloir participer à l’Eurovision ? Et pourquoi avoir choisi ‘Unbreakable’ ?

Nous pensons tous les deux que le Concours Eurovision de la Chanson est le seul moyen pour un musicien suisse pour se faire remarquer, surtout pour un jeune groupe de rock. Lorsque nous avons écrit "Unbreakable" en juillet, nous avons pensé que cela pourrait être la bonne chanson pour l'Eurovision. Nous sommes allés l'enregistrer et nous y avons cru tout de suite. Le message est très positif et le son n'est pas trop rock. Ce n'est pas une chanson Eurovision classique ... et cela pourrait être un avantage.

Comment vous préparez-vous à l’événement ?

Rien de spécial… on suit notre plan, on se concentre sur la prochaine étape et on donne le meilleur de nous chaque jour. Je pense que c’est la clé pour réussir à Bakou et à l’après Bakou. Comme toujours, nous faisons beaucoup de jogging pour évacuer le stress et être en forme sur scène.

Est-ce que vous connaissiez bien le Concours Eurovision avant de décider à y participer ? Et si oui, en avez-vous un souvenir particulier ?

Avant notre participation, nous n'étions pas de grands fans de l’Eurovision ... mais qui n'est pas intéressé par l'un des plus grands spectacles de musique en Europe ! Les artistes Eurovision ne jouent habituellement pas notre genre préféré de chansons ... mais le spectacle, il est étonnant ! La musique a de nombreuses qualités, parmi elles la capacité à unir les gens .... l’Eurovision nous montre que c’est le cas.

sinplus1

En écoutant ‘Unbreakable’, mais aussi les titres de votre album ‘Disinformation’, on peut s’apercevoir que votre style musical est plutôt rock alternatif. Y a-t-il un ou plusieurs artistes qui vous inspirent ?

J’écoute beaucoup de musiques différentes, bien sûr surtout du rock n roll, mais à la fin pour moi si c'est bon, alors c'est bon! Nous sommes heureux d'apporter un style différent à l'Eurovision, nous pensons que cela pourrait être la bonne année pour le rock!

Avez-vous des projets après le Concours Eurovision ?

Participer au Concours Eurovision de la Chanson 2012 est un bon début pour Sinplus… Avant la sélection suisse, personne ne nous connaissait en dehors de la Suisse. Maintenant, nous traitons avec les labels les plus importants et nous avons déjà prévu une tournée d'été avec beaucoup de grands concerts.

Pour finir, avez-vous un message à adresser aux lecteurs de l’Eurovision au quotidien, dont beaucoup sont fans de votre chanson ?

Un grand merci pour le soutien que vous nous témoignez chaque jour ! C’est incroyable ! Nous allons faire de notre mieux pour faire un super show !!! Let’s rock Baku !

 

Interview réalisée avec la collaboration de Julian Benedetti de Song Contest Radio.

SCR - 2012

 

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:00

En mai prochain, Gaitana va défendre les couleurs de l’Ukraine au Concours Eurovision de la Chanson. Elle a eu la gentillesse de répondre aux questions de l’Eurovision au quotidien et de Song Contest Radio, afin de permettre aux fans francophones de faire plus ample connaissance avec elle. Rencontre exclusive avec une artiste généreuse qui nous parle de sa vie, de ses espoirs et de sa participation à Bakou.

Gaitana

eurovision-quotidien : Gaitana, tout d’abord un grand merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Pour les lecteurs qui n’ont pas encore la chance de te connaître, pourrais-tu nous dire quelques mots sur toi ? Est-ce que tu as toujours voulu être chanteuse, ou bien avais-tu en tête un autre métier avant cela ?

Gaitana : Bonjour ! Je suppose qu’il faut commencer par le début : dans mon enfance, j’adorais la musique, mais je n’ai jamais voulu devenir chanteuse. Bien au contraire, j’ai joué au tennis de table professionnel, c’est pourquoi j’ai toujours voulu devenir entraîneur pour ce sport. Cependant, la musique me fascinait et avec le temps, le sport a été relégué au second plan. Je me souviens, lorsque j’étais enfant, je portais les chaussures rouges de ma mère, je me crêpais les cheveux et chantais les chansons de Diana Ross avec un peigne à la main en guise de micro.

Pour l’instant, je peux dire que la musique fait partie intégrante de ma vie. Chaque jour, chaque seconde est liée à la créativité. Mes amis me disent que je chante toujours… Parfois, je me rends compte qu’il y a des mélodies différentes dans ma tête.

Ma carrière a commencé en 2001 lorsque j’ai signé un contrat avec Lavina Music, l’une des maisons de disques les plus célèbres d’Ukraine. J’ai enregistré et sorti 5 albums ainsi que 20 clips en dix ans de carrière, je suis devenue productrice et compositeur de l’album pour enfants ‘Kukabarra’, en compagnie des enfants les plus talentueux d’Ukraine.

J’ai été récompensé par des titres tels que le ‘Showbiz Award’ de la meilleure star européenne, le prix de la meilleure chanteuse de l’année et du meilleur album de l’année avec ‘Secret Desires’ à l’Ukrainian Music Award, j’ai aussi gagné à la nomination ‘star dans les publicités’ avec la vidéo ‘Warmth of Words’ par KyivStar.

Je suis une personne qui veut que notre monde devienne meilleur, que les gens soient heureux et c’est pourquoi je participe activement à différents projets sociaux, comme aider les enfants talentueux à réaliser leur rêve. J’écris des chansons et, bien sûr, j’accorde aux personnes qui m’entourent sourires, chaleur et amour !

 

Toi qui es d’origine congolaise, la musique de ce pays t’inspire-t-elle ?

Bien sûr qu’elle m’inspire ! La musique congolaise nationale est incroyablement belle et originale. Je pourrais dire qu’elle possède ses propres particularités, et elle a quelques traits en commun avec la musique ukrainienne. En Ukraine, j’ai parfois été appelé la ‘fondatrice de la nouvelle vague Afro-Ukrainienne’.

Parfois, il semble que mélodies ukrainiennes et féminité vont de pair, avec un caractère Africain et une profonde confiance en moi. Cette magie m’aide dans la création de la musique et des paroles, où idées ukrainiennes et africaines sont intimement liées.

 

Est-ce que tu retournes souvent au Congo?

J’étais au Congo il y a deux ans. Malheureusement, je n’ai pas eu la possibilité de rendre visite à mes parents souvent. Mais lorsque l’on se voit, nos réunions sont pleines d’émotions, de chansons et de sourires.

Je voudrais revenir au Congo après l’Eurovision pour rendre visite à mon père, mon frère et mes autres parents. Ils se réjouissent de mon succès et je sens leur chaleur et leur soutien malgré la distance qui nous sépare.

 

gaitana4.jpgEn tant qu’Ukrainienne possédant des origines africaines, est-ce que cela t’a posé des problèmes en Ukraine ?

Cela n’a jamais soulevé le moindre problème. C’est arrivé pour la première fois cette année et, pour parler franchement, j’ai été totalement choquée et surprise. L’Ukraine est ma maison, ma patrie. J’ai grandi et étudié ici. Je m’y suis établie en tant que musicienne. Ici a commencé ma carrière professionnelle en tant que chanteuse et créatrice dans le domaine de la chanson. J’ai toujours été une enfant sociale et animée. J’ai étudié dans plusieurs écoles et partout les gens me traitaient gentiment. Bien sûr, les enfants remarquent toujours quelques particularités chez d'autres enfants. Cependant, chaque enfant est spécial. Certains ont les cheveux roux, d'autres ont les cheveux bouclés. Certains sont grands alors que d'autres sont de petites tailles. J'ai toujours été accueilli comme une personne particulière. Dans mon enfance, j'ai joué professionnellement au tennis de table. J'ai représenté l'Ukraine avec une fille asiatique à différentes compétitions. Personne ne nous a jamais fait de remarques en disant qu’on ne devrait pas représenter ce pays. Les gens se sont toujours réjouis de nos victoires, car le résultat était le plus important, pas la couleur de la peau, les opinions religieuses ou politiques. Toutes mes réalisations à la fois en musique et dans le sport sont dédiées à ma patrie bien-aimée - l'Ukraine! J'ai été complètement abasourdie par les déclarations négatives d'un parti politique envers ma couleur de peau.

 

Tu as composé et chanté l’hymne de la prochaine coupe d’Europe des nations. Est-ce que le sport te passionne ? Et est-ce que tu en pratiques un ?

J’adore le sport et je ne peux pas m’imaginer vivre sans ! Je vais à la salle de gym, je pratique la natation, je joue au tennis et j’aime faire du vélo quand il fait chaud. J’enfourche ma bicyclette et je parcours les plus beaux parcs de notre capital. Je suis très active, et bouger c’est ma vie. J’adore danser, chanter et c’est un mode de vie dont je ne cesse de faire la promotion. Musique et sport sont les principales composantes de la vie humaine. Le sport m’aide à me maintenir en forme, et la musique à conserver mon âme pure.

Au cours de l’année dernière, je suis devenue ‘amie officielle de l’Euro 2012’ et j’ai lancé un ensemble de projets créatifs dans le domaine du sport et du social. J’ai écrit la chanson ‘You are the Champion’ pour la ‘Klitschko Brothers Fund’. Cette composition est devenue l’hymne de l’association pour les enfants orphelins appelé ‘A Star for Success’ (Un bon départ pour réussir). J’ai enregistré et publié l’hymne de ‘Let’s do it together’ (Faisons-le ensemble), le projet national pour l’Euro 2012, mis en œuvre par le Service d'Etat de la Jeunesse et des Sports en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Je soutiens activement des campagnes sociales et sportives et je vais sortir un nouvel album de chansons pour enfants "Kukabarra champion", qui sera consacré à des sujets sportifs. Les chansons seront interprétées par de talentueux enfants.

 

Penses-tu que le fait d’être impliquée dans de tels projets va promouvoir ta participation à l’Eurovision ?

Je participe à différents projets et campagnes, j’écris des chansons et des hymnes, juste parce que cela me rend heureuse et m’inspire. Je n’ai jamais pensé que cela pourrait en quelque sorte promouvoir mon interprétation. Tout ce que j’entreprends, je le fais avec un désir profond. Je suis sûre que toutes ces activités vont influencer ma participation à l’Eurovision, en tout premier parce que j’ai d’incroyables émotions positives à ce sujet. J'accorde mon sourire, de la gentillesse et de l'énergie à ceux qui m'entourent. Je vais partager mon amour avec le public européen et je vais faire tout son possible pour impressionner tous les fans lors de mon interprétation.

 gaitana2.jpg

Qu’est-ce qui t’as poussé à poser ta candidature à l’Eurovision ?

Je n’ai jamais considéré sérieusement une participation à l’Eurovision. Beaucoup de gens m’ont dit qu’il fallait que j’y aille, mais je n’étais pas très enthousiaste. Mon cœur me disait que ce n’était pas le bon moment. Je suis une personne qui préfère écouter son cœur et son intuition.

Quand, à la fin de l’année 2011, la chanson ‘Be my guest’ est apparue, j’ai réalisé que cette composition valait la peine d’être entendue par le monde entier. J'ai déposé une demande de participation à la sélection nationale au dernier moment et malgré tous mes problèmes de santé, le public et le jury m'a donné les scores les plus élevés. C'est un grand honneur de représenter l'Ukraine cette année à un tel concours extraordinaire. Je promets de faire tout mon possible pour impressionner l'Europe entière!

 

Est-ce que l’Eurovision est réellement populaire en Ukraine ?

Les Ukrainiens aiment vraiment l’Eurovision et les gens le regardent avec beaucoup d’intérêt. Les participants et les news sont activement discutés sur Internet et sur les réseaux sociaux. J’ai ressenti l’amour des fans de l’Eurovision ukrainiens lorsque je suis devenue leur représentante officielle. J’ai reçu des dizaines de lettres, toutes positives. Les gens m’ont écrit des mots très aimables et m’apportent leur soutien. Mon département promotion suit toutes les discussions sur les forums et les réseaux sociaux tous les jours. Les remarques les plus intéressantes me parviennent et je me tiens au courant des dernières nouvelles.

 

Parles-nous un peu de ta chanson «Be my guest» ? Comment est-elle née et qui l’a composée ?

L’histoire de la création de cette chanson est incroyable. A la fin de l’année 2011, j’ai rencontré les gars plein de talents de ‘Kiwi-project’. Ils m’ont écrit une lettre en me disant qu’ils avaient une super idée de chanson et voulaient que j’en écrive les paroles. Lorsque j’ai entendu la mélodie, j’ai commencé à danser dès les premières secondes. J’ai ressenti un bonheur intense et les mots ‘Be my guest’ me sont venus à l’esprit. Les paroles me sont venues comme ça, et j’ai réalisé alors mon énorme désir de la présenter pour l’Ukraine au Concours Eurovision 2012.

Cette chanson a une idée profonde : elle appelle le monde entier à l’amitié. ‘Sois mon invité !, prends ma main !’. J’ai mis tout mon amour et toute mon énergie en elle, et j’espère provoquer une réponse à l’échelle mondiale.

 

A Bakou, est-ce que tu comptes opter pour la même chorégraphie qu’à la finale nationale ?

Absolument pas ! La performance sur scène ainsi que l’équipement seront complètement différents et améliorés. La conception sera créée par de vrais professionnels. Je vous promets qu'il y aura des surprises ! La chanson "Be my guest" est extrêmement brillante, dynamique et vivante. L'image doit correspondre parfaitement à l’idée de la chanson.

 gaitana3.jpg

Je ne sais pas si tu as envie de revenir sur le triste épisode de la déclaration de Yuriy Syrotyuk qui a dit notamment que tu ne ‘correspondais pas aux critères de la culture ukrainienne’. Mais j’aimerais quand même que tu me dises si tu penses qu’une majorité du peuple ukrainien est d’accord avec ses propos ou non ?

Non, je suis sûr que de telles déclarations faites par les représentants du Parti Svoboda sont une exception à la règle. La plupart des Ukrainiens sont des gens accueillants, naturels. Je reçois beaucoup de lettres de gens ordinaires, qui exigent des excuses du parti Svoboda pour leurs déclarations. J’ai reçu aussi de nombreux poèmes et des messages cordiaux de la part de personnes qui ne sont pas indifférents à cette situation. Toute ma vie je n'ai rencontré que des gens aimables et joyeux. Parfois, ils me surnomment «chocolat» et je prends ce genre de mots comme des compliments.

 

Il paraît que tu as chanté à l’investiture de Barack Obama. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur cette expérience ?

C’est vrai. C’était un grand honneur de me produire lors de l’investiture de Barack Obama et j’ai chanté mes meilleures chansons. Je me souviens que ce soir-là, un couple d’américains est venu me voir et m’a dit les mots les plus gentils que j’ai jamais entendus de toute ma vie. Ils m’ont dit que grâce à mes chansons, l’homme a eu le désir d’apprendre l’ukrainien. Je suis heureuse de savoir que le public aime mes compositions au point de vouloir apprendre ma langue maternelle.

J’ai beaucoup d’amis étrangers et j’apprécie vraiment notre amitié ! Je serai la personne la plus heureuse si le monde se réunit et devient une grande famille !

 

Merci Gaitana. Toute l’équipe te souhaite bonne chance et sera derrière toi pour te supporter.

Merci beaucoup ! Je serai heureuse de chanter pour vous ! ‘Be my guest… soyez tous mes invités’ !

 

Avec l’aimable collaboration de Julian Benedetti de Song Contest Radio.

SCR - 2012

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 08:00

Il sera en mai prochain le représentant de la Norvège au Concours Eurovision. Avec la chanson ‘stay’, habile mélange de musique orientale et occidentale, il a su conquérir le cœur des norvégiens en remportant le Melodi Grand Prix. Tooji a aimablement accepté de répondre aux questions de l’Eurovision au quotidien. Une interview recueillie par Julian Benedetti, de Song Contest Radio.

tooji

E-Q : Bonjour Tooji et merci d’accepter de te présenter à nos lecteurs francophones. Tu es chanteur, mannequin et présentateur à la télévision. Dans lequel de ces métiers te sens-tu le plus à l’aise ?

Tooji : Si je suis à l’aise dans tout ce que je fais, je me sens définitivement plus à l’aise avec ma musique. C’est comme de l’adrénaline, lorsque moi et le public ne formons plus qu’un. C’est merveilleux.

 

Tu es d’origine iranienne et tu dis puiser ton inspiration dans la culture musicale de ce pays. Penses-tu qu’il existe une grande différence culturelle entre la musique occidentale et orientale ?

Je pense que tous les styles de musique ont quelque chose de magnifique. Il suffit d’ouvrir les yeux et de trouver les éléments qui vous fascinent. En ce qui me concerne, je voulais mélanger la dance et la pop avec des rythmes persans et orientaux. La musique est le langage de l’émotion, de ce que je peux vous faire ressentir.

 

Y a-t-il quelque chose, ou quelqu’un, qui t’aies donné l’envie de faire le métier de chanteur ?

J’ai toujours eu une passion intense pour la créativité.

 tooji2.jpg

Peux-tu nous en dire plus sur ta chanson ‘stay’. Qui l’a composée et comment s’est-elle retrouvée candidate au Melodi Grand Prix ?

J’avais une idée très précise de là où je voulais aller et de ce que je voulais faire. Alors mon manager a contacté les impressionnants auteurs suédois Figge et Peter Boström. Un jour plus tard, je recevais une démo de la chanson.

 

Le soir de la finale du Melodi Grand Prix, tu semblais très surpris par ta victoire. Tu ne t’y attendais vraiment pas ?

Je partais pour gagner. Mais la concurrence était très rude. Alors quand la victoire est arrivée, c’était comme dans un rêve flou.

 

As-tu déjà pensé à ta prestation sur la scène de Bakou ? Est-ce que tu vas adopter la même chorégraphie qu’au MGP ?

Oui, nous allons garder la même base, mais nous allons y ajouter des ingrédients qui restent encore secret

 

As-tu déjà écouté quelques chansons qui vont concourir au Concours Eurovision ? Si oui, quelles sont tes préférées ?

Je suis très excité de voir ce que les suédois vont proposer. Je suis allé au Melodifestivalen pour voir et j’apprécie la chanson de Loreen « Euphoria ».

 tooji3.jpg

Est-ce que tu as prévu de faire la promotion de ta chanson ‘stay’ en Europe avant l’Eurovision ?

Peut-être… peut-être  J’aimerais beaucoup rencontrer mes merveilleux fans qui m’ont supporté à travers le monde. Peut-être aurais-je la chance de les rencontrer bientôt.

 

As-tu prévu de sortir un album prochainement ? Si oui, peux-tu nous en dire plus sur ce projet ?

Très certainement, de nouvelles mélodies vont suivre

 

Enfin, as-tu un message pour les lecteurs francophones deeurovision-quotidien.com ?

Je peux vous promettre un spectacle époustouflant à Bakou. Laissez faire, prenez du plaisir et voyez le monde tel qu’il est : amour et bonnes vibes. Salute !

 

Merci Tooji d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et bonne chance pour cette expérience formidable qu’est l’Eurovision.

 

Interview réalisée avec la collaboration de Julian Benedetti de Song Contest Radio.

scr

 

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 14:54

Le 21 janvier dernier, Soluna Samay a été choisie pour succéder à A friend in London et représenter le Danemark au prochain Concours Eurovision de la Chanson. Avec la chanson "Should've known better", elle va tenter de décrocher un troisième Top 5 consécutif pour son pays. Soluna Samay a eu la grande gentillesse de bien vouloir répondre aux questions de l'Eurovision au quotidien. Une bonne façon pour les lecteurs francophones de faire sa connaissance.

soluna1.jpg 

eurovision-quotidien : Tu as commencé la musique très tôt. Y a-t-il quelqu'un (ou quelque chose) qui a influencé ce choix ?

Soluna Samay : J'ai commencé à jouer de la musique avec mon père alors que je n'avais que cinq ans. Un homme de la rue peut influencer beaucoup de gens avec sa musique. Alors je suis sûre que nos performances dans la rue a inspiré pas mal de gens d'une manière ou d'une autre.

Maintenant si tu me demandes qui m'a inflencée, sans hésité la réponse est mon père. C'est un musicien professionnel de la rue et il m'a appris à jouer de la batterie, de la basse et de la guitare. Mes parents ont toujours soutenu mes choix musicaux.

 

Tu avais 10 ans lorsque tu as quitté le Guatemala pour le Danemark. Comment as-tu vécu ce changement ?

C'était très excitant pour moi. Même si c'était un grand bouleversement, j'ai adoré. Et même après que ma famille et moi avons déménagé au Danemark, nous avons continué à visiter le Guatemala une fois par an, de sorte que je n'ai jamais vraiment eu le sentiment d'avoir quitté le Guatemala. J'ai toujours eu le sentiment d'avoir de nombreuses maisons partout dans le monde et le Guatemala et le Danemark ne sont que deux d'entre elles.

 

soluna3.jpgTu écris des chansons depuis ton plus jeune âge. Où trouves-tu l’inspiration ?

Je trouve l'inspiration dans la vie quotidienne. Bons nombres de mes chansons parlent d'amour. Ecrire des chansons me donne un équilibre. Lorsque j'ai une mauvaise journée, j'écris une chanson à ce propos, et ensuite j'ai l'habitude de me sentir mieux. Et bien sûr la vie que j'ai eu avec mes parents, les voyages à travers le monde et l'approche de tant de différentes cultures m'ont aussi beaucoup inspirée.

 

Tu chantes depuis très longtemps dans les rues. Quelle est la différence entre chanter sur scène et dans la rue ? Est-ce que cela te procure les mêmes sensations ?

Je crois que le contact très étroit entre l'artiste et le public dans les rues est ce qui rend une performance tellement spéciale. Sur une grande scène, il peut être difficile d'établir un contact avec le public. Mais en même temps, se tenir sur une grande scène est quelque chose d'incroyable. D'une certaine manière, je pense que mes prestations dans la rue avec mon père pendant plus de 15 ans m'ont donnée tellement d'expérience, que l'interprétation sur scène me vient tout naturellement. J'essaie de combiner les deux mondes en prenant un peu de l'intimité du spectacle de rue sur la grande scène avec moi. Et aussi longtemps que je me concentre sur la musique et son message, j'ai pris l'habitude ne pas être trop nerveuse.

 

Et à choisir, tu préfères chanter dans la rue ou sur scène ?

Tous les deux ont des avantages et des inconvénients. J'aime la spontanéité de la rue et le fait qu'il n'y a pas de pression. Tout est facile. Mais être sur scène est plus excitant à bien des égards et j'aime aussi le défi que cela représente.

 

Soluna-Samay.jpgLorsque tu as remporté le Dansk Melodi Grand Prix, vers qui est allée ta première pensée ?   

Je voudrais pouvoir revenir à cet instant et en faire l'expérience à nouveau. C'était un sentiment incroyable de gagner, mais je peux à peine me souvenir de ce qui s'est passé dans mon esprit, car tout cela est arrivé si vite. Je me souviens que j'étais en extase et comblée de joie. Et pour être honnête un peu surprise ! Les premières personnes que j'ai appelées étaient mes parents :-)

 

Peux-tu nous dire quelques mots sur ta chanson ?

"Should've known better" a été écrite par trois compositeurs très célèbres au Danemark : Remee, Chief 1 et Isam B. Pour moi, cette chanson signifie apprendre à lâcher prise et ne pas vraiment savoir ce que tu fais avant que cela ne soit fait. C'est une chanson pop moderne avec des paroles profondes qui parlent à tout le monde. J'ai choisi de chanter cette chanson car je pense qu'elle correspond à ce qu'est ma vie. J'espère qu'elle va toucher le coeur des gens partout en Europe.

 

solunaSi tu n’avais pas gagné, y aurait-il eu un concurrent que tu aurais aimé voir à ta place à Bakou ?

Je pense avoir été en compétition avec de très bonnes chansons au Dansk Melodi Grand Prix. J'ai particulièrement bien aimé la chanson d'Aya.

 

Est-ce que tu comptes porter le même costume à Bakou, ou sinon as-tu déjà ton costume de scène ?

Je pense que ce sera le même style, mais pas le même costume. Je n'ai pas encore tout à fait décidé ;-)

 

Est-ce que tu as un souvenir particulier du Concours Eurovision ? Ou un artiste préféré ?

La première fois que j'ai vu l'Eurovision, c'était en 2000, l'année où ma famille et moi avons déménagé du Guatemala au Danemark. Il se trouve que c'était justement l'année où le Danemark a gagné avec les Olsen Brothers, alors "Fly on the wings of love" est devenue la première chanson de ma première année au Danemark, et elle me rappelle beaucoup de souvenirs merveilleux. Et à part ça, bien sûr la chanson d'Abba était super ;-)

 

Comment occupes-tu ton temps en attendant la compétition de mai ?

Je passe mon temps à écrire des chansons. J'espère enregistrer mon nouvel album très bientôt. Et bien sûr nous travaillons à la présentation scénique de notre chanson à Bakou.

 

L’Eurovision en Azerbaïdjan pose beaucoup de problèmes et de questions, notamment sur le non respect des droits de l’homme. As-tu quelques réserves à faire à ce sujet ?

Ma mission est de répandre l'amour avec ma musique. Je crois qu'il est préférable d'aller en Azerbaïdjan avec ce message que d'ignorer le pays comme certaines organisations des droits humains le préconisent. Les yeux de l'Europe sont sur l'Azerbaïdjan et c'est ça qui permet de sensibiliser le public.

 soluna5.png

A part l'Eurovision, quels sont tes projets ? Un nouvel album peut-être ?

Oui, je suis en train de travailler sur mon prochain album. Donc, je me concentre en ce moment sur l'écriture des chansons.

 

Enfin, as-tu un message pour les lecteurs francophone de eurovision-quotidien.com ?

Merci d'avoir pris le temps de lire cette petite interview. On se voit à Bakou ! :-) Et si vous souhaitez en savoir plus sur moi et ma musique, vous pouvez aller me rendre visite sur : http://www.solunasamay.com et http://www.facebook.com/solunasamay.

Bises de Copenhague !  

Merci à Julian Benedetti pour avoir rendu possible cet interview.

 solunawinner.jpg

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 23:30

Il y a deux ans, Tom Dice a fait vibrer la Belgique en terminant sixième de la Finale du Concours Eurovision de la Chanson. Grâce à lui et sa chanson « Me and my guitar », la Belgique sait qu’elle peut toujours espérer de bons classements si elle s’en donne les moyens.

Depuis sa participation à Oslo, Tom Dice n’a connu que des succès et a réussi à conquérir le cœur des français. Nominé au NRJ Music Awards, il a eu la gentillesse de répondre aux questions de Julian Benedetti, de Song Contest Radio.

tom-dice1.jpg

Tom bonjour, et merci de ta disponibilité, quelle a été ta réaction en apprenant ta nomination aux NMA ?

C’était absolument incroyable ! Je ne m’y attendais pas, parce que je suis un artiste débutant en France. Donc je suis vraiment très très excité par cette nomination.

 

Un artiste belge qui a du succès hors de nos frontières c'est une récompense pour toi ?  Et comment le vis-tu ?

Encore une fois c’est une sensation incroyable. Je suis encore jeune et tout va très vite pour moi maintenant. C’est tout ce dont j’ai rêvé. J’espère que cela va continuer pour moi, partout dans le monde.

 

Tu as été N°1 un pendant plusieurs mois en France et Belgique grâce à ton duo "il nous faut" comment est née cette chanson et cette collaboration ?

Elisa Tovati m’a demandé pour ce duo, après avoir entendu ma chanson « Me and my guitar » à la radio… Elle m’a demandé si  j’étais intéressé et lorsque j’ai écouté la démo de la chanson en français, j’ai traduit les paroles en anglais, et un tube est né ;-)

 

Tom une question que tout le monde se pose, quand vas-tu enfin sortir ton second album et à quoi ressemblera-t-il ?

La date exacte n’est pas encore fixée, mais nous espérons pouvoir sortir l’album en mai en Belgique. L’album aura un son plus mûr et ne parlera pas que d’amour. En fait, il aura pour thème le démarrage d’une nouvelle vie, peut-être avec des chansons plus rythmées et pas seulement les chansons tristes de Tom Dice. Il y en aura toujours, mais moins que dans le premier CD.

Propos recueillis par Julian Benedetti (Song Contest Radio)

scr

Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 10:50

L'Eurovision au quotidien s'était déjà entretenu avec Katherine St-Laurent l'année dernière, alors qu'elle présentait la chanson "Fight for you" à la présélection suisse. Aujourd'hui, Julian Benedetti a parlé avec une artiste épanouie, que l'on retrouvera sur la scène du Bodensee Arena de Kreuzlinger le 10 décembre prochain.

 

katherine-2.jpg- En premier lieu, peux-tu nous en dire plus sur toi, ce qui t'as fait entrer dans le monde de la musique, et quels artistes t'ont inspirée ?

Je suis entrée dans la musique très jeune. Le mère d'un ami m'a entendu chanter à une fête d'anniversaire quand j'avais six ans et elle a suggéré à ma maman de me faire prendre des cours de chant. C'est ce que j'ai fait, et je n'ai plus cessé de chanter depuis lors. Je me suis investie plus professionnellement dans la musique à l'âge de 16 ans lorsque j'ai participé au show "Canadian Idol" en 2008.

Il y a tant d'artistes qui m'inspirent : des Beatles à Lady Gaga, tous les styles de musique avec un bon tempo et une mélodie qui reste dans mes oreilles. J'adore U2 ! J'aimerais beaucoup les voir en concert un jour.

- Parle-nous de ta chanson. Comment elle est née et pourquoi tu as décidé de la soumettre à la présélection suisse ?

"Wrong to let you go" a été co-écrit. Benoit Babin a composé la musique et j'ai écrit les paroles. J'ai toujours souhaité participé au Concours Eurovision de la Chanson et cette chanson a été composé spécialement pour ça ! Nous avions écrit beaucoup de début de chansons, mais nous n'étions jamais complétement satisfaits. Benoit m'a alors apporté la musique de cette chanson et le déciic s'est fait. J'étais très heureuse en l'écoutant et la réaction de mon entourage a été très positive. Nous avons donc décidé de la soumettre.

- Comment vas-tu préparer le concours ? Comment vas-tu te présenter sur scène et quel sera ton objectif ?

Je suis déjà prête pour le show ! Dès que j'ai appris que j'allais en Suisse pour la finale nationale, j'ai organisé des répétitions avec mes choristes et j'ai travaillé sur la chanson avec mon professeur de chant. J'ai déjà acheté la tenue aussi ! 

Bien sûr, il y a d'autres préparations avant un grand concours de ce genre : travailler la voix chaque jour, préparer les mouvements sur scène etc. Je travaille actuellement à tout cela. Je vais me présenter comme quelqu'un qui veut représenter la Suisse à Bakou et qui va travailler dur pour le faire. C'est mon but !

- Quelle a été ta réaction lorsque tu as appris ta qualifiation pour la finale ? Est-ce que tu t'attendais à faire partie des finalistes ?

J'étais tellement excitée quand j'ai appris que j'étais en finale ! Lorsque les résultats sont tombés, c'était le matin en Suisse et il était 4h30 du matin à Montréal (où j'habite). Mon manager m'a immédiatement appelé et j'ai été si heureuse que je n'étais plus capable de retourner me coucher. On ne sait jamais à quoi s'attendre dans ce genre de compétition !

katherine-st-laurent.jpg- Est-ce que tu as déjà écouté les chansons des autres concurrents ? Que crois-tu que les téléspectateurs doivent attendent de la finale suisse ?

j'ai écouté toutes les chansons en compétition. Le peuple suisse peut s'attendre à voir des artistes de grands talents et de très bonnes chansons ! C'est formidable de voir à quel point chaque candidat est différent dans son style et à quel point les genres varient.

- Que penses-tu du Concours Eurovision de la Chanson ? Est-ce que tu l'a déjà regardé ? Est-ce que tu as des chansons favorites ou un souvenir particulier ?

Je suis une fan du Concours Eurovision de la Chanson et j'ai regardé de nombreuses prestations sur Internet. C'est formidable de voir autant de talents venus de toute l'Europe regroupés en un seul show ! J'ai beaucoup aimé le gagnant de 2009, Alexander Rybak avec sa chanson "Fairytale". C'était très amusant et divertissant à voir. 

- Quels sont tes futurs projets ?

Mon but a toujours été de chanter pour le plus de gens possible. Je vais bientôt commencer à travailler sur mon nouvel album avec des collaborations européennes (dont suisses) et démarrer une carrière ici. Je veux traverser le monde et partager ma passion avec tout le monde.

- As-tu un message à adresser aux lecteurs du blog et aux auditeurs de Song Contest Radio ?

Merci à tous pour votre soutien et d'être avec moi dans cette aventure extraordinaire! En espérant vous voir bientôt!

propos recueillis par Julian Benedetti de Song Contest Radio pour l'Eurovision au quotidien et notre partenaire ESCDaily.com

 


 


Repost 0
Published by EuroVista - dans Interviews
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 00:11

Marie-Élaine Thibert forme, avec Etienne Drapeau, un duo efficace qui va tenter de représenter la Suisse au prochain Concours Eurovision avec la chanson "Demande-Moi (you can ask me)". Elle a répondu aux questions de Julian Benedetti de Song Contest Radio. 

 

Alors Marie-Élaine parmi plus de 250 chansons envoyées sur le site de la télévision suisse, tu as passé une des très nombreuses étapes en étant un des 10 sélectionnés pour un second tour, et seulement 3 seront choisis pour la finale nationale suisse du 10 décembre. Quel est ton sentiment là tout de suite ?

marie-elaine-thibertEn s'inscrivant pour représenter la Suisse et sachant l'ampleur de ce Concours, nous ne pouvions rien en attendre dans un premier temps. Dans cet état d'esprit, nous avons été très surpris et heureux de voir à quel point notre chanson semble être appréciée par beaucoup. Les gens parlent de nous sur Internet, dans votre radio et même dans certains blogs suisses et européens ! Nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli jusqu'à présent, être dans les 10 premiers, en espérant que le public suisse de l'Eurovision va continuer à avoir foi en nous.

 

Parmi les 9 chansons encore en compétition avec la tienne, la quelle te fait le plus peur ?

Pour moi, en business, la peur des autres et la peur de perdre ne font pas partie de mes convictions. Je me nourris de mes défis et j'aime apprendre des autres. Parmi les candidats, il y a de nombreux talents que j'aurais plaisir à rencontrer. 

 

Pour nos lecteurs qui ne te connaitraient pas encore, raconte-nous ton plus vieux souvenir aussi loin qu'il soit de ton goût pour la musique et raconte nous toutes les grandes étapes marquantes de ta carrière musicale jusqu'à ce jour. Quelles sont tes inspirations musicales ?

Dans ma famille, il y a toujours eu un grand intérêt pour la musique, quel que soit le style. A l'âge de 7 ans, j'ai commencé mes études dans une école spécialisée dans la musique classique. J'ai appris le violon et aussi à développer mes compétences musicales et depuis, je n'ai jamais cessé de faire de la musique ! La première étape de ma carrière a été ma participation à Star Académie / Québec en 2003, dont j'ai été la gagnante féminine. J'ai appris ce qu'est la profession de chanteur et comment fonctionne le monde artistique. 

Au fil des ans, j'ai été très impressionnée et très honorée de travailler avec des grandes stars tels que Céline Dion, qui m'a invité à chanter un duo au Ceasar's Palace à Las Vegas ou Chris De Burg avec qui j'ai enregistré  une chanson et un clip en Angleterre, ainsi que beaucoup d'autres comme Patrick Bruel, Daniel Lavoie, Luc Plamondon pour ne citer qu'eux.

Un événement dans ma carrière que je n'oublierai jamais, c'est d'avoir participé à une compétition internationale, il ya quelques années, et où j'ai terminé en deuxième place, Le Worldbest! J'aime mon travail et tous ces beaux défis !

 

Si tu devais décrire Etienne Drapeau en 3 mots quels seraient-ils ? Et 3 qualificatifs pour Marie-Élaine ?

etienne et marie elaineTout d'abord, Étienne Drapeau est très authentique ! Il nous offre de vraies émotions à la fois avec son écriture et sa voix. Il est sincère et honnête, vous pouvez toujours compter sur lui! C'est un de ces hommes de talent. Tant dans le domaine des arts que dans les sports, et tout ce qu'il touche se transforment en or ! Etienne est un artiste très persistant. Il n'abandonne jamais, et obtient toujours ce qu'il veut réaliser malgré les obstacles. Je l'admire beaucoup pour cette qualité !

 

Comment est née cette collaboration ? 

Nous nous connaissions déjà avant ce projet, et nous apprécions beaucoup. Surtout depuis qu'il m'a donné une très belle chanson pour mon quatrième album, "Être femme". Par la suite, il est venu vers moi avec la proposition de participer à un duo avec lui pour le concours de l'Eurovision! Je ne pouvais pas le croire! Moi, qui depuis des années, a voulu participer, mais ne savait pas comment faire. Alors a commencé cette grande aventure, un merci tout spécial à mon ami Etienne !

 

Quelle est l'histoire de ta chanson "Demande-moi (you can ask me)" et que signifie-t-elle ? Te reconnais-tu dans ces paroles ?

Pour moi, nous avons tous vécu ce type de relation à un moment ou un autre dans nos vies. Nous voulons tous aimer passionnément, mais en même temps, nous avons tous peur d'être blessé et de perdre ce qui est au fond de notre cœur. Étienne Drapeau a écrit une chanson pour nous, une pure merveille !

 

Participer au Concours Eurovision pour toi qu'est ce que ça représente ? Et à part Céline Dion qu'on ne présente plus, quelle image en as-tu vue du Canada ?

marie-elaine-thibert-copie-1Evidemment, nous avons vu la participation de Céline Dion, mais aussi de Natasha St-Pier (qui vient également du Canada) et de Lara Fabian. Pour moi, c'est en suivant ces artistes que j'ai appris à connaître le Concours Eurovision. Malheureusement, au Québec, nous n'entendons pas vraiment parler du Concours car peu de gens savent qu'on peut y participer, étant donné que nous ne sommes pas européens. J'ai, depuis de nombreuses années, été le regarder sur Internet ou youtube.

 

Si tu es sélectionnée pour représenter la Suisse en mai prochain, sais-tu à quoi t'attendre pendant ces 3 semaines où vont s'enchainer interviews, répétitions, soirées officielles, soirées des délégations, et encore et encore des répétitions, et tout ça pour chanter 3 minutes devant 100 millions de téléspectateurs. 3 minutes qui peuvent changer ton destin, tu le prends amusé ou tu as le trac ? 

Pour ma part, je ne sais pas à quoi m'attendre si nous sommes choisis par la Suisse, mais nous allons nous donner à 150 % pour le Concours, avant et après le spectacle. Interviews, répétitions, nous ferons de notre mieux pour réaliser tout ce qui va avec. Après plusieurs défis, Etienne et moi savons être persistants et confiants.

Je suis tout simplement impatiente !!

 

Participer à l'Eurovision, c'est partager la scène avec des jumeaux survoltés habillés en cosmonautes, des chanteurs d'opéra, des marionnettes, des chanteurs pop, des hard rockers et des drag-queen cracheurs de feu. Tu ne vas pas te dire, ils sont un peu fous ces européens.. ?

(Rires) Non, non... après avoir vu plusieurs vidéos des années précédentes, je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi étrange. Tant de diversités rend la chose intéressante.

 

Et pour finir Marie-Élaine, quel message voudrais-tu dire à tes fans, aux lecteurs de notre blog et aux auditeurs de Song Contest Radio ?

Je veux dire un grand merci à tous ceux qui ont voté pour nous, pour leur soutien et leur confiance. Nous sommes très reconnaissants. Et pour ceux qui nous ont découvert par Song Contest Radio et l'Eurovision au quotidien, nous espérons vous ravir et entrer dans votre vie avec notre chanson :-)

Et même si Etienne et moi voulons gagner l'Eurovision, je souhaite à tous les candidats de grands moments d'émotions et beaucoup de plaisir. Il y a tellement de talents qui viennent de Suisse !

A très bientôt;-)

propos recueillis par Julian Benedetti de Song Contest Radio

pour ESCDaily.com et l'Eurovision au quotidien

Vous avez encore jusqu'au 3 novembre pour voter sur la plateforme RTS

 

marie-elaine.jpg

Repost 0
Published by Julian Benedetti - dans Interviews
commenter cet article

Rejoignez-nous

Facebook.jpg

Archives

Les News :