Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 09:40

Cette année, on a constaté une érosion d'audience de 8,7 % par rapport à l'an dernier. Une belle aubaine pour les détracteurs du Concours qui s'en donnent à coeur joie, sans prendre la peine d'analyser ce chiffre.

 

eurovision 2012 logo

L'Express, qui avait déjà hérissé des poils en parlant des votes géopolitques sans trop savoir comment cela se passe, décrète sur son site : "Audience en forte baisse". 6 millions de téléspectateurs sur l'ensemble de la planète, ce n'est pas non plus un grouffre.

Il nous radote l'audience française en chute (sans prendre la peine de parler du coup de grâce donnée par TF1 en programmant délibérément la demi-finale de Koh Lanta).

Le site n'explique pas non plus que le Danemark, généralement gros client en matière d'audience, était confronté à un match décisif de handball féminin comptant pour la qualification aux Jeux Olympiques.

Il n'explique pas que certains pays en finale cette année comptent une population peu nombreuse (comme Malte par exemple).

Il n'explique pas le score faramineux de certains pays comme Chypre (82 % d'audience), Norvège (74 %) et bien évidemment la Suède (plus de 82 %).

Enfin, et c'est le plus important,  il ne parle pas de la part de marché mondiale qui s'élève à 37 % et qui a de quoi faire palir d'envie les plus gros networks.

Pour terminer, il faudrait aussi que le site apprenne à compter dans l'ordre. Car lorsqu'il écrit : "une baisse générale est constatée depuis quatre ans. En effet en 2011, 70 millions de personnes ont suivi la finale, 69 millions en 2010, et 64 millions en 2008.".... avouez qu'il y a de quoi se poser des questions. L'année prochaine, nous serons en 2007 ?

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Euro-Médias
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 13:00

Il y a deux semaines, je vous avais promis une revue de presse très riche. Mais finalement, si les articles ont abondé, ils n’en étaient pas pour autant riches. Trois grands titres seulement : on a parlé des problèmes des droits de l’homme en Azerbaïdjan, des problèmes de la France à l’Eurovision et des problèmes de… ah ben non, pas de problèmes en Suède. Je vais donc m’intéresser uniquement au deuxième problème : la défaite de la France que personne… (personne vous dites ?) ne prévoyait.

image-presse-internet

Le verdict est tombé et c’est donc la Suède qui a remporté la 57ème édition du Concours Eurovision de la Chanson. Une victoire saluée à l’unanimité. Le Parisien, jamais avare d’articles sur l’Eurovision, commente : Un vent de fierté parcourt la Suède depuis la victoire de la chanteuse Loreen dans le concours de l'Eurovision samedi soir. «Elle a balayé, massacré» les autres concurrents, a commenté la presse suédoise.’ Le journal ajoute : ‘Le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt a réagi sur twitter «Oui Loreen a atteint nos plus hautes espérances». L'écrivain et comédien suédois Jonas Gardell a lancé lui aussi sur twitter: «Loreen, je ne suis plus homosexuel!!!».

Mais bon, la victoire de la Suède est balayée en France par la défaite d’Anggun, très commentée par la presse. On ne peut bien évidemment pas citer tous les journaux et sites, on prendra donc un exemple au hasard : l’article de l’Express qui se pose la même question que beaucoup d’autres journaux en titrant : ‘La France doit-elle arrêter de participer à l’Eurovision ?’. Dans l’article, on pense que la Suède a gagné grâce aux votes géopolitiques. Si, si ! Véridique !

Pour preuve : ‘Ce 26 mai, la Suède remportait le 57e Concours de l'Eurovision grâce à la chanteuse Loreen et son tube "Euphoria". Depuis, la polémique concernant une victoire purement géopolitique ne fait que grossir. Cette année, le top 5 réunit la Suède, la Russie, la Serbie, l'Azerbaïdjan et l'Albanie. La défaite laisse un goût amer à de nombreux pays européens tels que la France et l'Angleterre, placés respectivement à la 22e et 25e place - sur 26.’

On relève déjà deux énormités dans ce paragraphe. Si la Suède a gagné en raison de votes géopolitiques, c’est que le pays scandinave a dû envahir 40 pays d’Europe sans qu’on n’en sache rien ! Seule l’Italie aurait résisté à l’invasion puisque c’est le seul pays à n’avoir donné aucun point à la Suède.

Ensuite, dire que la défaite laisse un goût amer à de nombreux pays européens tels que la France et l'Angleterre, ce n’est pas vrai. Elle laisse un goût amer UNIQUEMENT à la France et à l’Angleterre.

Prenons à titre d’exemple la petite île de Malte. Notre partenaire ESCDaily.com reprend un article du site timesofmalta.com qui raconte que lundi matin, plus de 275 personnes avaient tenu à féliciter leur chanteur à son arrivée à l’aéroport. Et pourtant, il n’a terminé que 21ème (juste devant la France… affront suprême). Mais il a réussi à envoyer Malte à la grande finale (la première fois depuis 2009) et pour eux, c’était déjà beaucoup !

Ah… notre chère France ! Celle qui ne sait jamais ce qu’elle veut. D’un côté on dit : ‘pourvu qu’on ne gagne pas pour ne pas avoir a organiser l’année prochaine’ et d’un autre côté ‘on n’en a marre de perdre à cause de ces satanés votes géopolitques’. Alors qu’est-ce qu’on fait : on le boycotte cet Eurovision ? On n’y va pas l’année prochaine ?

Le seul problème, et encore un paradoxe supplémentaire, c’est que ce concours qu’on déteste tellement fort, on ne peut pas s’empêcher de le regarder ! Ben oui… meilleure audience de France 3 depuis septembre dernier ! Bon, la question posée par l’Express devient stérile, du coup !

Allez, on en revient à ces vilains votes géopolitiques, la seule et unique raison qui a donné à la France un mauvais classement, paraît-il. Eh bien, grâce à ces votes politiques, on apprend pleins de choses.

Par exemple, je ne savais pas qu’il existait une forte diaspora allemande en Europe qui a permis au pays de terminer 8ème. Mais ils étaient où en 2008, tous ces allemands d’Europe quand le pays a terminé 23ème sur 25 ?

J’ai aussi appris qu’une grande majorité d’albanais résidaient à Saint-Marin (12 points à l’Albanie quand même !). La mafia russe semble aussi s’être implantée dans la petite république (10 points). En revanche, on sait maintenant qu’il y a peu d’Italiens aux abords de Saint-Marin (7 points seulement).

Et au fait, ils sont passés où tous ceux qui ont voté pour l’Ukraine ces dernières années ? Même la Russie a préféré la Suède. C’est un comble ! La diaspora ukrainienne a certainement dû être délogée par les albanais cette année, eux qui d’ordinaire ne font jamais un aussi bon score à l’Eurovision.

Et puis il y a aussi les méchants jurys (5 par pays et qui comptent pour 50 % dans le résultat final), ils ont aussi voté contre la pauvre France. Ils appartiennent aussi à la diaspora ? Ah non, pardon… j’oubliais. Il ne faut pas prendre en compte les votes du jury parce qu’il triche. Une ‘valeur sûre’ pour nous affirmer cela : le grugé de l’édition 2011 Amaury Vassili en personne. 42 pays, 5 membres par pays, ça fait tout de même 210 personnes à corrompre pour les obliger à voter pour la Suède. Pire que la mafia, ce Concours Eurovision !

Bon, on redevient sérieux un moment, là. Chaque année, on nous sert la même sauce, les mêmes arguments. Si effectivement il existe une "hiérarchie" dans le classement final en raison des votes géopolitiques, on devrait donc logiquement chaque année se retrouver avec le même classement de pays. Mais pourtant chaque année, nous avons un podium et un classement différent. Mais chaque année, tout le monde semble l’oublier.

Et peut-être que tous ceux qui crient au scandale auraient dû prendre la température auprès des journalistes professionnels présents à Bakou, ceux qui suivent assidûment chaque concours et toutes les répétitions qui vont avec… et qui n’ont pas parié un kopek sur la France, pronostiquant sa chanson à la place exacte où elle terminé.

Je termine avec une petite pensée pour Anggun, une grande chanteuse. On partage sa déception, bien évidemment. Elle s’est énormément investit dans cette participation. On lui souhaite tout le bonheur et le succès qu’elle mérite pour les années à venir. Merci à elle d’avoir accepté de relever un défi aussi audacieux et… périlleux.

 

Repost 0
Published by Bastien D. - dans Euro-Médias
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 08:27

Cette année, on parle beaucoup du Concours Eurovision dans les médias français, et ce n'est pas toujours pour débattre de la qualité musicale du show. Si dans son édition d'aujourd'hui, 'Le Parisien' revient sur la déclaration faite par la candidate espagnole (TVE lui aurait demandé de ne surtout pas gagner), 'Le Monde' fait carrément la une d'aujourd'hui avec un édito intitulé : "Fallait-il vraiment aller chanter à Bakou ?"

 presse2.jpg

Le Monde ne s'attaque pas au principe de l'Eurovision, allant même jusqu'à y voir une 'manifestation sympathique'. Seulement voilà, cette sympathique manifestation se déroule dans la Capital de l'Azerbaïdjan et c'est là le hic.  

Voici un extrait de l'édito que vous pouvez retrouver en intégralité à la Une du journal et aussi sur leur site :

 

guillemetsAu nom de l'Europe, et des valeurs qu'elle est encore censée porter, on va chanter dans la capitale d'un pays où l'on écrase la moindre opposition à la famille régnante. Car l'Azerbaïdjan est aux mains d'un clan, celui du président Ilham Aliev, qui gouverne après son père par la corruption et la répression. Le clan a la haute main sur l'exploitation des richesses de cet émirat caucasien - pétrole, gaz, mines d'or.  

Il est vrai que le clan est dévoué à la cause de la chanson, sinon de l'art en général. Les entreprises qui ont construit l'enceinte de 23 000 places accueillant l'Eurovision 2012 appartiennent à la famille Aliev. Le comité d'organisation est présidé par la femme du président. C'est sa fille qui figure sur l'affiche de la manifestation. C'est son gendre, le crooner local Emin, qui assure les intermèdes musicaux.  

Ces dernières semaines, la police a agi avec plus de brutalité encore que d'habitude. Elle s'en est prise au tout petit nombre des très courageux opposants qui ont cherché à attirer l'attention sur la situation de leur pays. Quelques journalistes étrangers ont vu le sort réservé aux manifestants : tabassages systématiques et d'une extrême violence.  

Dans ce pays, les élections sont aussi truquées que les marchés publics. La presse est muselée. Quiconque ose défier la famille régnante risque un procès fabriqué de toutes pièces. Les passages à tabac et la torture sont courants en prison.  

L'Union européenne aurait dû appeler à un boycottage de ces festivités. Il eût fallu alerter les artistes qui participent à cette finale. Mais l'organisation aux commandes de la manifestation - l'Union européenne de radio-télévision - s'est refusée à dénoncer les atteintes aux droits de l'homme en Azerbaïdjan. Comme s'il était normal d'aller pousser la chansonnette pour étouffer les cris des torturés.  

Une consolation : le choix de Bakou a au moins le mérite d'attirer l'attention sur les droits de l'homme en Azerbaïdjan, jusqu'à la "une" de ce journal."

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Euro-Médias
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 13:00

Dans deux semaines, toutes nos questions auront trouvé une réponse et une soixantième chanson sera couronnée Grand Prix Eurovision. Avant de faire la couverture d’un grand magazine de télévision, Anggun nous dévoile les quatre concurrents qu’elle craint le plus. Et tandis qu’on nous promet un super ‘interval act’ le 24 mai, France Info s’intéresse à Engelbert. Reste qu’à Bakou, certains préparent l’Eurovision, d’autres des manifestations.

image-presse-internet

Comme chaque semaine, on parle évidemment d’Anggun. Et cette semaine, la belle évoque à plusieurs reprises les candidats qui lui font peur. Elle a confié à Télé 7 Jours qu’il y en a quatre : ‘Tooji, le Norvégien. Il est très beau et danse comme un dieu. Loreen, la Suédoise d'origine marocaine. Roman Lob, l'Allemand, avec sa chanson écrite par Jamie Cullum. Et Nina Zilli, l'Italienne et sa voix de soprano hors du commun. Et puis il y a toujours des surprises... Je suis sûrement la plus mal placée pour faire un pronostic

A noter, et c’est assez rare pour le signaler, que la représentante française de l’Eurovision sera (en compagnie de Jean-Paul Gaultier) en couverture du prochain numéro de Télé 7 Jours, qui paraîtra lundi.

D’autre part, la chanteuse a donné une énième interview, cette fois au premier magazine télé de France où elle explique que c’est la première fois que la France essaie de se donner toutes les chances.

Pour elle, gagner est essentiel : ‘La chanson ne représente pas plus de 50 % de la note. L’aspect visuel est primordial. Aussi, je travaille avec un chorégraphe, Hakim Ghorab, qui a coaché Kylie Minogue, Shy’m, M. Pokora...

Et la belle de continuer à défendre l’Institution : ‘Ici, on s’en moque facilement, mais dès que je chante en Russie, tout le monde m’en parle. Si l’émission est assez suivie (6 millions de téléspectateurs sur France 3), beaucoup de Français n’imaginent pas ce que cela représente dans certains pays. Et pas uniquement dans les anciens pays de l’Est. En Suède, c’est une institution 80% du public est scotché devant sa télé ce soir-là.’

Le site news-de-stars nous informe que les cinq derniers gagnants du Concours Eurovision (Maria, Dima, Alexander, Lena et Ell & Nikki) viendront sur la scène du Baku Crystall Hall chanter en direct lors de la deuxième demi-finale, le 24 mai. Ça tombe bien : c’est justement la demi-finale que la France diffuse sur son antenne de France Ô, et que les belges pourront suivre en léger différé sur La Une.

Tiens, en parlant de la Belgique, le site de référence sur la télévision belge, tuner.be, fête les 25 ans de l’organisation du Concours à Bruxelles avec un excellent reportage, et de superbes photos à l’appui.

engelbert-humperdinck

Revenons à 2012. Les sites français parlent aussi d’autres concurrents. France Info s’intéresse de près à Engelbert Humperdinck. On pardonne au site de parler de l’Eurovision comme d’un simple télé-crochet et de faire croire aux lecteurs que le chanteur anglais vient tout juste d’être choisi par la BBC. France Info rapporte que ‘Sur le site de la BBC, les groupies sont certaines que leur idole fera à nouveau des étincelles. Une Lituanienne de 40 ans rappelle d'ailleurs qu'Engelbert Humperdinck était "très populaire en URSS". Qui sait, peut-être compte-t-il quelques fans parmi les babouchkas russes, ses concurrentes."

On fait un petit crochet politique maintenant avec le Courrier International qui, dans une brève, annonce que l’opposition azérie se mobilise en vue de l’Eurovision. ‘L’opposition azérie a annoncé une série de manifestations antigouvernementales, à compter du 11 mai, en prévision du concours de l'Eurovision qui aura lieu à Bakou [la capitale] du 22 au 26 mai. Objectif : attirer l'attention de la communauté internationale sur "le non-respect des droits de propriété, les arrestations pour raisons politiques, l'absence de liberté de manifestation, de liberté de parole et de réformes économiques", rapporte le journal azéri Zerkalo. Plusieurs milliers de jeunes devraient arborer des tee-shirts à l'effigie des prisonniers politiques et portant l'inscription "Liberté pour les prisonniers politiques". Par ailleurs, un millier de spectateurs déjà munis de leurs billets d'entrée à l'Eurovision scanderont "Liberté pour les prisonniers politiques” pendant le concours.’ On ne va pas s'ennuyer devant notre poste de télévision !

Enfin, comme chaque semaine chart in France s’intéresse à un candidat. Et cette semaine, c'est au tour des turbulents jumeaux irlandais Jedward : ‘Cette année, les deux artistes ont choisi "Waterline" comme titre à interpréter à Bakou. Un morceau rythmé et qui pourrait bien remporter un maximum de suffrages. Notez qu'on peut différencier les deux frères à quelques détails physiques : John est plus petit en taille et a des cheveux plus longs. Ses deux dents de devant se chevauchent tandis que celles d'Edward sont droites’. Décidément, on en apprend tous les jours !

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine… et ce mois. On se donne rendez-vous pour un nouveau débriefing qui promet d’être passionnant le 2 juin prochain… peut-être !

 

Repost 0
Published by Bastien D. - dans Euro-Médias
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 13:00

Dans trois semaines maintenant, nous allons vivre en direct la finale du 57ème Concours Eurovision de la chanson. La presse française en parle, bien évidemment. On parle de l’UER qui se bouge, de l’Iran qui ferait mieux de ne pas se bouger, d’Anggun qui est plus motivée que jamais, d’Eva Boto qui compte sur son âge pour récolter des points, des mamies russes qui comptent sur leur âge pour récolter des points et des révélations sur la vie sentimentale de Guy Carlier... Mais si, il y a bien un rapport avec l’Eurovision.

image-presse-internet

Commençons par les choses qui fâchent, parce que c’est la triste réalité des faits : ce sont les choses qui fâchent dont on parle le plus dans les médias lorsque l’on évoque l’Eurovision 2012.

L’Iran, voisin du pays hôte, n’a jamais participé à l’Eurovision. Et ce n’est pas prêt d’arriver ! D’après le site 360.ch, le pays fustige l’Azerbaïdjan en lui reprochant d’organiser un Concours ‘vendu à Israël’ : ‘l'influent Ayatollah Mohsen Mojtahed Shabestari y a diffusé un prêche où il s'en prenait aux autorités de l'Etat voisin, accusées de tourner le dos aux traditions islamiques. Selon lui, elles «gaspillent des fonds publics pour tenir une fête que lui imposent des forces anti-islamiques...»’. Bon, au moins aura-t-il reconnu que l’Eurovision est une fête.

L’imminent concours Eurovision sera placé sous haute surveillance : ‘Depuis quelques semaines, le clergé et les médias iraniens appellent à une explosion de colère en Azerbaïdjan si l'Eurovision s'y déroule. Israël, bête noire du régime des Mollahs mais avec lequel Bakou entretient des relations diplomatiques, participe au concours. A Tabriz, des éléments du régime menacent même de prendre d'assaut la mission azerbaïdjanaise dans la ville.’ Tous aux abris !

Ce problème s’ajoute à ceux des Droits humains et de la liberté des médias en Azerbaïdjan. A ce propos, Amnesty.ch nous informe que l’UER a invité mardi dernier différentes ONG pour un échange d’opinions. ‘A cette occasion, Amnesty International manifeste en faveur des quatorze prisonniers de conscience qui se trouvent toujours derrière les barreaux une année après avoir participé à des manifestations pacifiques.’

EBU_Conf_Media_freedom_bann_tcm7-74856.jpg

En quoi a consisté cette réunion ? Le site officiel de l’UER nous en dit plus : ‘Cette conférence a rassemblé des représentants du Conseil de l’Europe, du gouvernement azéri, de plusieurs radios et télévisions Membres de l'UER, de l'UER elle-même et de divers groupes de défense des droits de l'Homme et d'organes de presse, parmi lesquels Amnesty International, Human Rights Watch, le Centre des médias d'Azerbaïdjan et la Ligue azérie des journalistes indépendants’

‘Réunis dans le cadre de deux séances plénières et trois groupes restreints, les participants ont débattu de sujets comme l'indépendance des médias, le harcèlement, l'intimidation et l'arrestation de journalistes, la liberté d'accès à l'offre média et les responsabilités des médias et des journalistes.

Pour conclure, M. Hasanov a indiqué que son gouvernement allait étudier attentivement un certain nombre de cas présumés d'emprisonnement et de mauvais traitements impliquant des journalistes, cas soulevés par plusieurs participants à la conférence. M. Hasanov a également déclaré que les autorités azéries étaient ouvertes à une modification de la législation, en vue de dépénaliser la diffamation.’

Un pas a été franchi. Espérons que la bonne volonté du gouvernement azéri ne retombe pas comme un soufflé dès le 27 mai.

anggun3

Allez, place aux festivités. Avec Anggun tout d’abord. C’est elle qui intéresse le plus les médias français. En même temps, c’est un peu normal : elle représente la France.

Avec Anggun, nous avons trouvé non seulement une représentante de charme, mais aussi un grand soutien à la cause de l’Eurovision. Au cours d’une interview qu’elle a accordé au site ‘Progrès’, elle prend la défense d’une manifestation trop souvent décriée : il suffit qu’on lui parle de ringardise pour qu’elle sorte ses petites griffes affutées et rétorque : ‘C’est l’événement musical le plus important de l’année, comme les jeux Olympiques de la chanson. Moi je pense que ça doit être pris au sérieux. Mais peut-être que le France n’est pas un pays musical, nous sommes des littéraires. Et des gastronomes : regardez, il n’y a quasiment plus d’émission musicale à la télé’. Elle ajoute : 'J'ai une mission et je bosse dur pour que tout soit parfait'. Oui, les fans français ont trouvé leur Jeanne D'Arc !

Plus motivée que jamais, la belle ajoute : ‘Je vais prendre le pouls du défi : connaître les autres candidats, le potentiel de chacun. Et surtout, je fais connaître la chanson, « Echo » (You and I). Il ne faut pas l’oublier, c’est un concours de chansons. Plus notre chanson sera connue, plus on aura d’atouts…’ 

Cette semaine, Charts in France examine la participation italienne. ‘Amoureuse de la soul et du blues de Nina Simone au point de s'en offrir le prénom, Nina Zilli ne renie pas pour autant ses influences italiennes.’

eva boto

Euronews préfère s’intéresser à la benjamine de la compétition, la charmante slovène Eva Boto. La chanteuse avoue qu’elle compte sur son âge pour faire pencher la balance en sa faveur : ‘“Je pense que le fait que je sois la plus jeune artiste peut jouer en ma faveur. Je sais que lors du concours, les gens diront : “mais elle n’a que 16 ans”. Mais bon, c’est normal qu’il y est une certaine pression et tout ça. Il me semble que plus on est jeune, plus c’est facile à gérer parce qu’on a plus d‘énergie, d’enthousiasme, d’adrénaline ! Alors peut-être que c’est ça mon avantage. On verra bien!”. Reportage à voir sur le site.

Tiens, on reparle de nos charmantes mamies russes. C’est plus précisément le site ‘russie d’aujourd’hui’ qui en parle à travers un long reportage. ‘La République d'Oudmourtie, située au cœur de la Volga, est prise d’assaut depuis plusieurs semaines par des journalistes venus des quatre coins du monde rencontrer le phénomène national russe : les mamies de Bouranovo. Les autorités locales, grisées par ce succès soudain, élaborent déjà toute une stratégie pour accueillir l’afflux de fans. Le plus étonnant, c’est que ces grands-mères vivent ici depuis plus de 70 ans, et c’est leur sélection au Concours Eurovision de la Chanson 2012 qui a catalysé cet intérêt soudain pour la région.’

Le site s’interroge sur l’intérêt porté aux grand-mères : ‘La couleur locale, la campagne profonde, les habits traditionnels : attirant, certes, mais pas suffisant, d’autant que chaque pays est capable, à l’Eurovision, de faire valoir son caractère pittoresque. Ne serait-ce pas simplement parce que ce sont des grands-mères ?’ Et le site d’ajouter : ‘Un jeune qui réussit de nos jours n’étonne plus personne : il suffit de vouloir et toutes les conditions sont réunies pour atteindre ses objectifs. Mais, que se passe-t-il après 70 ans ? Si l’on vit plus longtemps, grâce à la médecine, aux cosmétiques et à des modes de vie plus sain, cette question devient cruciale.’ Une question qu’Eva est encore loin de se poser.

Le saviez-vous ? Guy Carlier, qui a commenté le Concours Eurovision pour la France en compagnie de Julien Lepers en 2005 a eu pour petite amie la chanteuse Séverine. Il le dit dans le Parisien : ‘Ado, je me précipitais le dimanche dans une salle de rock très branchée, la Porte-Saint-Germain, temple du rock anglais dans les années 1964-1965. A l’époque, Alain Chamfort jouait aux claviers, avec son groupe, les Murators, dont la chanteuse, Séverine (qui deviendra plus tard ma petite amie), a ensuite gagné l’Eurovision en représentant Monaco avec sa chanson « Un banc, un arbre, une rue », en 1971! En classe de 2de, Martine, dite Toutoune, ma fiancée de l’époque, était tombée amoureuse de Chamfort’. Et d’apprendre en même temps que la Monégasque d’un soir faisait partie du groupe d’Alain Chamfort.

Enfin, on termine par une jolie coquille qui nous nous a bien fait sourire. Le rédacteur du site menly.fr est-il fan de l’Eurovision ? On pourrait le croire en voyant qu’il nous parle du tirage de l’Eurovision : ‘Jackpot de 32 millions d’euros en jeu ce soir à L’Euro millions. Le tirage de l’Eurovision de ce mardi 24 avril 2012 aura lieu sur France 2 vers 22h35’. Vous connaissez le dicton : "il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais". 

Allez, c’est tout pour cette semaine. A la semaine prochaine… peut-être !

 

Repost 0
Published by Bastien D. - dans Euro-Médias
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 13:00

Moins d’un mois nous sépare de la finale du 57ème Concours Eurovision de la Chanson. A Bakou, on s’active pour mettre en place l’imposant décor où se produiront les artistes. Pendant ce temps, la presse s’interroge toujours sur les Droits de l’Homme qui ne semblent pas être une priorité pour le gouvernement de l'Azerbaïdjan. Elle relate aussi la conférence de presse qu’Anggun a donnée à Paris un mois jour pour jour avant l’événement alors que d’autres médias se focalisent sur d’autres candidats.

image-presse-internet

Si l’Eurovision a mis en lumière l’Azerbaïdjan (pays que beaucoup ne savent toujours pas situer sur une carte), elle aura aussi posé le doigt là où ça fait mal. C’est l'effet boomerang pour un pays qui tient absolument à exister sur le plan international. Il ne se passe pas une semaine sans que l’on évoque les problèmes politiques de la nation.

‘Humans Right Watch’ est sans doute l’une des organisations les plus virulentes envers l’hôte du Concours Eurovision. Le Nouvel Obs consacre un article à ce propos et cite un des membres de HRW : ‘“Les violations des droits de l’homme sont fréquentes en Azerbaïdjan“, estime Giorgui Goguia, de Human Rights Watch (HRW), affirmant que 70 personnes parmi lesquelles sept journalistes sont actuellement en prison pour des raisons politiques.’

Le Président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, se défend comme il peut, indiquant ‘qu’une “campagne honteuse” avait été lancée pour discréditer l’Azerbaïdjan à travers les médias, certains responsables y voyant une conspiration fomentée par le voisin arménien.’

Le podcast journal revient en images sur les journalistes agressés, sujet que nous avions évoqué lors de la précédente revue de presse. John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International, commente : « "On aurait pu penser que, à la veille de l'Eurovision et de la diffusion d'images depuis Bakou dans le monde entier, les autorités se conduiraient de leur mieux" »

 

 

Cette semaine, Charts in France met en lumière l’excellente Pastora Soler : ‘"Reste avec moi"... On serait tentés de répondre "oui" à la belle Andalouse de 34 ans ! "Quédate conmigo" est une nouvelle occasion pour Pastora Soler de briller sur la scène internationale.’

Euronews nous offre un sujet de 2 minutes sur les roumains Mandinga (à voir sur le site) et cite un des membres du groupe, Alex Burca, “On a un mois plein de voyages et de concerts qui nous attend. On a été invité partout en Roumanie et ailleurs pour présenter notre chanson. On a aussi des répétitions prévues, mais on doit se reposer. Elena doit préparer sa voix. De mon point de vue, c’est le moment le plus intéressant pour Mandinga.”  

anggunferrauddumas.jpg

De nombreux sites, parmi lesquels Direct Star et Media Actu ont parlé du showcase donné jeudi dernier par Anggun au Virgin des Champs-Elysées, qui a été précédé d’une conférence de presse. France-Soir revient sur cette conférence au cours de laquelle on a pu retrouver une Anggun gonflée à bloc : «Je suis ultra-motivée. Dans la sphère de l'Eurovision, on me dit que je suis la chanteuse qui travaille le plus» Pour elle, «c'est un honneur» de représenter la France devant 140 millions de téléspectateurs. «Je représente peut-être le visage de la France actuelle, multiculturelle. Je suis citoyenne du monde. J'ai changé de pays, j'ai changé de carrière. J'aime la France, je l'ai choisie, je suis francophile. Mais l'Indonésie reste dans mon coeur. Je suis génétiquement modifiée», a-t-elle dit.

Ados.fr nous propose de retrouver les trois duos d’Anggun sur la chanson qui défendra la France. ‘Entre le sublime titre à fleur de peau "S'il fallait le faire" de Patricia Kaas, icone en Russie, le très drôle Sébastien Tellier, l'opératique Amaury Vassili, et le metteur d'ambiance Jessy Matador, on a tout essayé pour remporter le concours !’

On termine cette revue par une fête, celle qui sera donnée à Valence. La ville fête l’Europe du 9 au 12 mai avec différentes manifestations. Le 12 mai, les festivités s’achèveront par un grand concert Eurovision donné sur la Place de la Liberté à Valence à partir de 17h. Il s’agira en fait non pas de retrouver des artistes du Concours, mais d’un concours à part entière : Tremplin d’artistes locaux à caractère européen (chant en langue européenne ou style de musique européen). Chaque prestation durera 15-20 minutes et le jury de professionnel sélectionnera le vainqueur, qui gagnera un coup de pouce de 500 € et une scène lors de la fête de la musique.

A noter la participation des groupes Censored et Home Made de Biberach, ville jumelle allemande de Valence.  

 

C’est tout pour cette semaine. A la semaine prochaine… peut-être !

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Euro-Médias
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 13:00

A 35 jours du grand événement, c’est surtout les problèmes sur la situation des Droits Humains en Azerbaïdjan qui sont pointés du doigt. Sinon, on évoque Loreen, on continue à parler d’Anggun, on nous donne des nouvelles d’une star de l’époque jurassique de l’Eurovision et on nous dit qu’à la RTBF, l’heure est aux économies.

 image-presse-internet

A l’approche du Concours, ce ne sont pas les chansons dont on parle le plus, mais bel et bien de l’Azerbaïdjan et des problèmes politiques du pays. ‘Avant l’Eurovision, la situation des Droits de l’Homme préoccupe’, titre l’Express.fr. Le média rappelle que plusieurs dizaines de personnes sont détenues pour des motifs purement politiques, auxquelles il faut ajouter six journalistes. ‘Les ONG espèrent que l'événement fera parler des carences démocratiques de ce pays. En effet, quelque 1600 journalistes sont attendus sur place pour couvrir l'évènement. Pour l'occasion, Human Right Watch a publié une carte postale combinant lieux touristiques et lieux qui furent le théâtre de violations des droits de l'Homme.’

journaliste.jpgDe son côté, categorynet.com raconte l’histoire d’un journaliste indépendant sauvagement agressé : ‘Le correspondant de Zerkalo et de l'Institute for Reporters Freedom and Safety (IRFS) se trouve dans un état grave après avoir été violemment passé à tabac par des agents de sécurité de la SOCAR (Compagnie pétrolière d'Etat), près de son domicile du village de Sulutapa (district de Binagadi, banlieue de Bakou), le 18 avril 2012 vers midi. Plusieurs autres journalistes ont été violentés, dont la correspondante de Yeni Musavat, Gunay Musaïeva. D'après nos informations, aucune enquête n'a pour l'instant été ouverte par la police locale.’

La raison de ce passage à tabac ? : ‘Il avait filmé les opérations de démolition des maisons de son voisinage menées par la SOCAR et les protestations des habitants. Plusieurs employés de la SOCAR l'ont alors pris à partie. Après s'être saisis de sa caméra, ils l'ont projeté à terre et roué de coups de pieds. Le journaliste a perdu beaucoup de sang et a été transporté à l'hôpital inconscient. Il souffre d'un traumatisme crânien et de multiples fractures, et l'un de ses yeux est blessé. Des analyses complémentaires doivent être réalisées avant de pouvoir établir le diagnostic final. D'après les médecins, l'état d'Idrak Abbasov est sérieux mais sa vie est désormais hors de danger. Des organes pourraient cependant avoir été endommagés, ce qui laisse craindre une hémorragie interne.’

Pour Reporters sans frontières, ‘La tenue de l'Eurovision à Bakou en mai 2012, qui doit couronner les efforts de l'Azerbaïdjan pour améliorer son image sur la scène internationale, doit absolument être l'occasion de braquer les projecteurs sur la situation critique des défenseurs des droits de l'homme et journalistes indépendants dans ce pays’. Je crois que c’est fait, là.

La cellule suisse d’Amnesty International s’est carrément adressée à Sinplus dans une lettre ouverte où elle appelle les frères tessinois à utiliser l’attention médiatique suscitée par le concours pour s’engager en faveur de la libération des prisonniers politiques en Azerbaïdjan. ‘Sinplus a réagi positivement dans une lettre en italien et ‘remercie pour les informations sur la situation des droits humains en Azerbaïdjan. Le groupe soutient Amnesty et aimerait apporter sa contribution pour que la situation s’améliore.’

hautier-lahaye.jpgRevenons au Concours Eurovision à proprement parlé. Tuner.be et eurovision-info.net nous font savoir que les commentateurs belges de La Une n’iront pas à Bakou pour des raisons financières. Le duo formé par Jean-Pierre Hautier et Jean-Louis Layahe devront s’extasier sur les chansons depuis Bruxelles.

Cette semaine, Charts in France nous parle de la suédoise Loreen dans sa rubrique hebdomadaire et décrit ‘Euphoria’ comme ‘Un titre électro-pop taillé pour le dancefloor. Très expressive, la chanteuse y intègre une chorégraphie dont les gestes s'inspirent des arts-martiaux. Une adversaire redoutable à qui on souhaitera bon vent (sans mauvaise arrière-pensée)’ Les réactions des lecteurs sont pour la plupart très positives.  

L’Eurovision s’invite également à l’élection présidentielle en France. Comme vous le savez, on parle beaucoup des estimations de votes qu’on ne doit surtout pas rendre publiques avant 20h00. Pour contourner le problème, certains internautes devraient avoir recours à des messages codés pour donner les premières tendances. Ainsi, si vous recevez un tweet qui vous donne ‘les Pays-Bas vainqueur de la demi-finale de l’Eurovision devant la Hongrie, l’URSS et le Béarn’, vous devriez très rapidement saisir le classement du premier tour de l’élection. 

jasmineroyTiens, puisqu’on parle Election. Quel est le rapport entre François Hollande et Anggun ? Pas les sondages, allez-vous me dire ! Vous avez raison. Non, le point commun, c’est que tous les deux ont fait appel à un coach vocal venant de la Star Ac’. Télé 2 Semaines annonce sur son tweet que la belle a engagé Jasmine Roy pour perfectionner sa voix. Après s’être débattue pour faire chanter correctement Magalie Vaé, coacher Anggun devrait être un jeu d’enfant pour Jasmine.  

C’était il y a trente ans à Harrogate. La chanteuse Arlette Zola offrait à la Suisse une troisième place avec sa chanson ‘Amour on t’aime’. Depuis, l’homonyme du grand auteur s’est fait discrète. Elle nous revient avec 30 ans de plus et un nouvel album, baptisé ‘Encore un tour ?’ Le site lagruyere.ch nous apprend ainsi qu’Arlette était une grande star à l’époque des années yéyé. Je ne le savais pas. A propos de son nouvel album, la chanteuse confie : ‘Il y a longtemps que je voulais faire cet album. J’avais un peu peur de la réaction du public, parce qu’il y a du nouveau: c’est toujours de la chanson populaire, mais avec une orchestration plus piquante que d’habitude, les guitares électriques de Fred Vonlanthen et Francis Coletta par exemple. Certains de mes fans seront surpris!

C’est tout pour cette semaine. A la semaine prochaine… peut-être !

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Euro-Médias
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 13:00

Plus que six semaines à attendre avant que le Te Deum d’Antoine Carpentier nous annonce l’arrivée d’une nouvelle chanson qui sera couronnée Grand Prix Eurovision 2012. Internet et la presse française continue à en parler. Cette semaine, les mamies ont fait leur temps et on passe à d’autres candidats, on évoque aussi ceux qui n’ont pas été choisis pour la Grand’Messe et ceux qui voudraient bien y aller.

image-presse-internet

On a maintenant tout dit sur les grand-mères russes et les médias ont compris qu’il fallait passer à autre chose. Le point de mire de la semaine est Rambo Amadeus. Le chanteur qui ouvrira l’édition 2012 le 22 mai prochain est sous le projecteur du site Time qui s’est intéressé aux paroles de la chanson ‘Euro Neuro’, croyant y déceler un phénomène de société.

Comme le rapporte le site lematin.ch : ‘Car Rambo Amadeus est un justicier distillant en anglais des conseils à l’Union européenne. Egrainant les rimes, il l’invite à changer de «poétique». Le satiriste se défend toutefois dans Time de vouloir apporter de réelles solutions à la crise. Il affirme simplement poser un «diagnostique» face à une Union européenne et un euro en situation de «névrose», neurosis, en anglais’.

Et comme lematin.ch est un site Suisse, l’article se poursuit sur Sinplus : ‘le clip «Unbreakable» ne lésine pas sur les clichés du genre. Le chanteur se montre, sexy, en marcel dans son studio d’enregistrement, en n’oubliant pas de lâcher un long «Cloooose your eyes». On le voit ensuite au volant d’une voiture, faisant de la main le signe des rockers (sic). S'en suivent d'autres scènes de concerts et de tournée. Le tout sonne comme une copie – mais en moins bien – des Killers et de Franz Ferdinand. Reste à savoir si on ne préfère finalement pas la version cheap, engagée et déjantée de Rambo Amadeus.

Ce qu’il ne fallait pas dire… car le média suisse (encore un qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez) nous commente le clip promo réalisé bien avant la sélection du duo pour Bakou, occultant complètement le clip officiel qui est bien mieux ficelé. Résultat… deux paragraphes pour rien ! 

roman-lob-copie-1.jpg

Charts in France, qui connaît son sujet (lui !), s’intéresse cette semaine à Roman Lob et le compare à un autre célèbre chanteur anglais : ‘Si l'intitulé n'est pas sans rappeler le tube "I'm Still Standing" (1983) d'un certain Elton John, plusieurs passages chantés par Roman Lob évoquent un autre interprète anglo-saxon : Robbie Williams. "Standing Still" est une ballade pop avec un accompagnement piano. Un titre classique mais efficace.’

Mademoizelle.com fait un point sur les candidats de cette année. Un article haut en couleur et très drôle où l’auteur se moque gentiment (comme nous le faisons souvent nous-même) de l’Eurovision. J’ai particulièrement bien apprécié le passage sur la grande favorite de cette année : ‘Les Suédois sont des gens extrêmement balèzes en matière d’Eurovision. Je pense que c’est carrément enseigné à l’école et qu’ils ont la danse dans le sang. Chaque année, leur candidat démonte, et cette année 2012 ne nous laissera pas sur notre faim’. C’est mon article coup de cœur de la semaine.

anggun3.jpg

Une revue de presse sans Anggun ne serait plus une revue de presse. La belle est cette semaine dans ‘Paris Match’. Le magazine rappelle que le Concours est très populaire à l’Est et un peu moins dans nos contrées. Il évoque aussi la grosse tournée promotionnelle de la chanteuse cette année et le clip gros budget, expliquant que ‘le jeu en vaut la chandelle. Bien que perdant, en 2011, Amaury Vassili a vendu 200 000 albums en France et 50 000 à l’étranger. Pour Anggun, le retour s’annonce au moins aussi fort.’

Lorsque ‘Paris Match’ évoque le budget colossale d’une organisation (63 millions de dollars pour l’Azerbaïdjan) la directrice des divertissements de France 3 Marie-Claire Mezerette rétorque : ‘Cela nécessite un gros budget, mais les candidats sont choisis en fonction de leurs qualités et non dans le but de perdre’.

conchitta.jpg

Le site gentside.com préfère s’intéresser à Conchita Wurst, malheureuse finaliste autrichienne. Est-ce un homme ? Une femme ? ‘Les internautes se sont penchés sur la question, mais les avis divergent. Certains estiment qu’elle est un homme très féminin, d’autres prétendent qu’elle est bel et bien une femme à la capillarité faciale très développée’. Le site se penche sur les paroles de la chanson : ‘Conchita Wurst y déplore les préjugés qui existent dans notre société concernant la singularité de certains ("someone elses rules that are for shallow fools" / "ces règles de quelques-uns que suivent les imbéciles") et s’érige en porte-parole de ces marginaux ("I don’t wanna be silent cause this is my destiny" / "je ne veux pas rester silencieuse car ceci est mon destin").

pete-dohertyMais non, je ne l’ai pas oublié ! Le voilà qui arrive… qui ? Pete Doherty bien sûr ! C’est le buzz de la semaine. De nombreux médias ont repris la déclaration du chanteur au magazine français ‘L’Officiel’ : ‘Je me disais l’autre soir que je voudrais bien participer à l'Eurovision. On peut se dire que c’est très ringard, mais je m’en fous. J'adorerais le faire et gagner pour le Royaume-Uni. J'ai la chanson. En fait, j’aimerais le faire pour le compte de la France.’ … Madame Mezerette, si vous n’avez encore personne pour 2013…

Pour finir, voilà une nouvelle qui aura de quoi décoiffer nos jumeaux irlandais : selon le site independent.ie, des menaces terroristes planent sur les candidats au Concours Eurovision. Quoi ?... Qu’entends-je ? Un groupe islamiste azéri aurait dit qu’il prendrait pour cible les participants qu’il considère comme de la ‘racaille européenne’ et il menace de recourir à des attaques au couteau, voire à l’arme chimique. Le groupe terroriste aurait déclaré : ‘Le sang de l’écume européenne doit être versé par la volonté d’Allah’. …

Mais en même temps, je me pose la question : y a-t-il déjà eu un Concours Eurovision sans une menace terroriste ?

Allez, c’est fini pour aujourd’hui. A la semaine prochaine… peut-être !

 

Repost 0
Published by EuroVista - dans Euro-Médias
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 12:21

Moins de 50 jours nous séparent maintenant de la finale du Concours Eurovision. Dans les médias francophones, la semaine a été plutôt calme. Au programme, un français sauvé grâce à l’Eurovision, une nouvelle déclaration surprenante de la candidate française et quelques plats réchauffés.

image-presse-internet

Les plats réchauffés, ce sont ceux que nous servent ‘Le nouvel obs’, RTL.be et ‘le journal de Brazza’.

Le Nouvel Observateur revient sur les explusions qui ont eu lieu près du National Square Flag afin d’ériger le temple de l’Eurovision. Avec notamment le témoignage d’un ancien propriétaire expulsé : «Cet homme a dû quitter en mars le deux-pièces où il vivait depuis 25 ans. Il a reçu des autorités 88.500 manats, soit 113.000 dollars, alors qu'un appartement de deux pièces coûte en moyenne 200.000 dollars dans le centre de Bakou».

RTL.be revient sur le phénomène des babouchkas russes... nous pas !

Enfin, le Journal de Brazza nous raconte à nouveau l’histoire de Gaïtana et la polémique soulevée par un parti politique de l’opposition concernant sa couleur de peau. Une histoire qu’on connaît par coeur maintenant.

frederic-rosel.jpg

Non, l’histoire la plus intéressante de la semaine, c’est bien celle de Frédéric Rosel, un dompteur de Sainte-Livrade (dans le Lot-et-Garonne). Quel rapport avec l’Eurovision ? Rien en apparence si ce n’est que le célèbre Concours de chansons va jouer un rôle déterminant dans sa vie.

L’automne dernier, Frédéric accepte un emploi de dompteur au cirque Fantasia, en Azerbaïdjan. Ladepeche.fr relate sa triste histoire : «Au début ça se passait bien. Et puis assez vite, les problèmes ont commencé : ils ne payaient plus la viande pour les animaux ni nos salaires, pendant 1 mois, puis 2. Le directeur nous disait qu'il avait des difficultés. On s'est montré patient…» Jusqu'à ce que Frédéric découvre que les cartes grises des camions et leurs visas n'avaient pas été prolongés par le promoteur azéri.

Sans visa, interdiction de quitter le pays. Vivant dans une caravane, il est placé sous la protection de la police locale. «Ici personne ne parle un mot de français, mais quand il s'agit de vous dire «sale Français, retourne chez toi !», ils savent le dire sans accent.»

Ladepeche.fr s’interroge : "Et si le sauveur de Frédéric Rosel c'était l'Eurovision ? Ce qui est vécu à Bakou comme «l'événement du siècle», témoigne un contact français sur place. «Le pays va accueillir des équipes de télévisions, des journalistes par centaines, des délégations de toute l'Europe. Le gouvernement est du coup très sensible à son image et le sort réservé à Frédéric Rosel, victime d'un escroc local et de la corruption, fait tache dans le plan de communication."

Résultat : le dompteur est exempté d’une amende sur ses véhicules de 20 % de leur valeur total pour dépassement de temps de séjour, il reçoit une indemnité de 17000 dollars et devrait quitter Bakou ‘au plus tard mercredi’.

Loin de ce genre de préoccupation, le site apa.az nous informe de ce que nous savons déjà : la chanson gagnante à Bakou sera la 60ème de l’histoire du Concours.

Peut-être celle d’Anggun ? La jeune chanteuse continue à battre campagne avec une volonté sans faille. Elle sera l'invitée de La Provence, à Marseille, le mardi 10 avril et rencontrera une dizaine de lecteurs du journal pour un échange informel.

Anggun-clip.jpg

Interviewée par le magazine Têtu, Anggun fait une nouvelle révélation étonnante : «J’ai dû être gay dans une autre vie!». Elle ne manque pas, comme souvent, de mettre sur la table ses connaissances en matière Eurovision. Par exemple, lorsqu’elle évoque Jean-Paul Gaultier : «Il s'est déjà occupé d'habiller Dana International l'année où elle a remporté le concours». Lorsqu’on lui demande si le clip cryto-gay de "Echo (you and I)" peut inciter les gays à voter pour elle, elle répond : «Je ne sais pas. L'année dernière, malgré sa forte popularité auprès des homos, le groupe Blue a échoué» et lorsqu’on lui demande si elle a peur des mammies russes : «Je regarde les mamies russes avec beaucoup de tendresse. Après, on ne sait jamais, on peut avoir des surprises. C'était le cas avec Lordi. Personne ne pensait qu'ils allaient gagner! Mon coup de cœur cette année, c'est la Suédoise. Elle s'appelle Loreen. Elle est magnifique et la chanson est géniale... Elle est dangereuse donc ne votez pas la Suède (rires)!»

C’est sûr, en matière d’Eurovision, Anggun en connaît un rayon ! Ce n’était sans doute pas le cas de Natasha St-Pier lorsqu’elle a foulé la gigantesque scène du Parken de Copenhague en 2001. Mais elle a su par la suite que l’Eurovision pouvait déboucher sur une carrière. C’est en la voyant chanter «Je n’ai que mon âme» que Pascal Obispo a eut un coup de coeur pour la chanteuse. La suite, on la connaît.

Seulement voilà, onze ans plus tard, on est loin de l’euphorie du début. Son sixième album, devait sortir le 16 avril. Il a été reporté au 21 mai. La raison évoquée par Natasha sur sont twitter est un «problème de fabrication». Chart in France n’est pas de cet avis. Selon le site, la chanteuse est en difficulté. «Come-back difficile pour Natasha St-Pier ! Il faut dire que le public se désintéresse totalement de la chanteuse. Son best-of sorti en 2010 n'a pas provoqué de bousculades chez les disquaires et son nouveau single "Bonne nouvelle" ne figure pas dans le Top 100 des meilleures ventes de titres.» Souhaitons tout de même à Natasha de redresser la pente grâce à ce futur album qui paraîtra le veille du top départ de l’Eurovision 2012.

Chart in France s’intéresse beaucoup au Concours. Chaque weekend jusqu’au 26 mai, le site propose des séries spéciales Eurovision. Aujourd’hui, c’est la grecque Eleftheria Eleftheriou qui est le point de mire.

C’est tout pour cette semaine. A la semaine prochaine... peut-être !

Repost 0
Published by EuroVista - dans Euro-Médias
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 12:00

56 jours nous séparent de la grande finale du Concours Eurovision de la Chanson. Faisons une nouvelle fois le point sur ce que dit et pense la presse francophone du rendez-vous qui approche à grands pas. Au menu : les babouchkas sont toujours à l’affiche et font des émules, Anggun nous parle de liberté, l’Eurovision est toujours un pilier, et d’anciens candidats refont surface.

image-presse-internet.jpgLes grands-mères russes continuent à faire le buzz cette semaine. C’est au tour du site de la RTBF de s’intéresser à elles. Oh, rien de bien nouveau dans cet article. En fait, rien de nouveau du tout. Le site belge reprend l’article de l’AFP. On apprend que c’est une octogénaire maintenant décédée qui est à l’origine de la notoriété du groupe : ‘Elles ont été remarquées en 2008 par la productrice Ksenia Roubtsova lors d'un concert à Ijevsk, ville située à une trentaine de kilomètres du village où sont fabriqués les kalachnikovs, célèbres fusils d'assaut russes. La productrice avait invité les "Bouranovskie Babouchki" à un concert d'anniversaire pour Lioudmila Zykina, une star soviétique de la chanson populaire décédée en 2009 à 80 ans. Celle-ci avait recommandé à la productrice de signer un contrat avec les babouchkas'.

Autre site proposant un article sur les vedettes russes : france télévisions avec un reportage complet. C'est sûr, après avoir lu cet article, vous connaîtrez nos mamies par coeur.

mamie-azeries.jpg

Mais le plus surprenant dans cette histoire, c’est que nos babouchkas préférées font des émules. Déjà l’Azerbaïdjan lorgne sur 2013 et un groupe similaire souhaite poser sa candidature. Ce sont 6 mamies (ça tombe bien, on ne pourra pas en prendre plus) qui ont 42 ans de carrière derrière elles. La plus âgée a 76 ans. Elle s’appelle Khanbibi Azimova et confie au site apa.az : ‘Nous sommes connues non seulement en Azerbaïdjan, mais aussi en Turquie et Iran. Pourquoi ne pas exposer notre capacité aux compétitions mondiales ? Si dieu le veut, nous nous présenterons au prochain Concours Eurovision’.

Dieu le voudra-t-il ? Réponse dans quelques mois. Vous conviendrez en observant la photo du site apa que nos six grand-mères azéries ont tout de même un air plus austère que nos sympathiques russes.

Rassurez-vous, dans la presse française internet, il est aussi question d’Anggun. La chanteuse a d’ailleurs accordé une interview au site Charts in France avec une déclaration pour le moins surprenante : ‘La liberté est quelque chose de terriblement sexy’. Pour décrypter cette phrase, je vous propose de lire l’interview.

On s’aperçoit que la chanteuse a la tête sur les épaules. Elle connaît l’Eurovision, sait de quoi elle parle : ‘On dit que les pays scandinaves votent pour les pays scandinaves, les pays de l'Est votent pour les pays de l'Est. Qui va voter pour nous ? Pas les Anglais non plus. Peut-être les Espagnols…? Si je me fie à ça, jamais on ne gagnerait, peu importe la chanson. Donc je pars du principe que c'est une fête musicale.’

Elle se pose aussi une question très juste : ‘Qui peut dire que telle chanson est meilleure que telle chanson ?’. Vous avez une réponse, vous ?

anggun-auxerre.jpg

Anggun est proche de son public et des français qu’elle va défendre à Bakou. Pour preuve cet article paru dans l’Yonne.fr où nous voyons la chanteuse à l’inauguration d’un Cultura nouvellement implanté dans un centre commercial d’Auxerre.

Nous avions déjà parlé il y a quelques mois du rapport édité par Eurodata TV Worldwide qui prouve que le Concours Eurovision a une place privilégiée dans le domaine du divertissement à la télévision. Plurielles.fr revient sur cette étude : ‘Les programmes de divertissement adaptés à l'échelle internationale possèdent des contenus "universellement attrayants, des personnages originaux et des histoires inédites pour chaque pays" explique le rapport. Pour preuve, le concours de "L'Eurovision", "Got Talent" (La France a un incroyable talent) et "Idols" (A la recherche de la nouvelle star) sont considérés par l'étude comme "les piliers" en termes de recherche de talents car ils dominent internationalement les palmarès’.

Passons aux anciens candidats maintenant. Quelques-uns se distinguent cette semaine. A commencer par les jolies russes Serebro. Le trio qui avait offert une troisième place à son pays en 2007 revient en force avec un titre qui pourrait devenir le tube de l’été : ‘Mama Lover’. Fun Radio mise sur ce titre et Direct Star nous propose de faire plus ample connaissance avec les trois filles.

Bonne nouvelle : Natasha St-Pier est de retour avec un nouveau single que Charts in France nous propose de découvrir.

Pour le site toutelaculture.com, le prochain opus de Sébastien Tellier ‘My god is blue’ est l’album le plus attendu de l’année. Et comme il est de tradition de taper sur l’Eurovision, le site ajoute : ‘sa prestation de Divine à l’Eurovision en 2008 est peut-être la seule image à garder de L’Eurovision depuis 30 ans’… Ce doit être alors la seule image que ce site ait vue en 30 ans d’Eurovision.

En tout cas, on pardonne volontiers au site lepetitjournal.com de nous dire qu’Edyta Gorniak a représenté la Pologne en 1993 (ben non, c'est pas la bonne année !) pour nous focaliser sur l’info : la divine polonaise accompagnera le grand José Carreras dans un concert prévu le 22 avril prochain à l’Ergo Arena de Gdansk.

On termine avec les paris des bookmakers. Le site RadioActu pèche un peu par excès d'optimisme en annonçant la France comme favorite.

En fait, c’est l’Italie qui fait la bonne affaire de la semaine. Ses cotes montent à un point que le pays est désormais troisième favoris à la victoire avec des cotes allant de 10 à 5 contre 1. C’est cependant loin d’être aussi fort que la Russie (en moyenne 5 contre 1), et surtout de la Suède qui tient le haut de l’affiche avec des cotes de 2 contre 1. A ce propos, il vaudrait mieux ne plus prendre de paris sur la victoire de la Suède à la deuxième demi-finale : chez bwin, sa cote est de 1 contre 2. Ce qui signifie que si vous pariez sur Loreen et que celle-ci remporte la demi-finale, vous perdez la moitié de votre investissement !

 

C’est tout pour cette fois. A la semaine prochaine… peut-être !

 

 

 

Repost 0
Published by Bastien D. - dans Euro-Médias
commenter cet article

Rejoignez-nous

Facebook.jpg

Archives

Les News :